« Aimer, ça veut dire agir concrètement pour mon prochain ! »

« Aimer, ça veut dire agir concrètement pour mon prochain ! »

Le pasteur et théologien français Louis Schweitzer nous livre ses réflexions sur le sujet de la pauvreté.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Publié le 25 septembre 2016

Auteur : Nicolas Fouquet

Lire directement l’article sur Blog du Sel

Louis Schweitzer est pasteur et théologien. Il enseigne l’éthique et la spiritualité à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, ainsi qu’à l’Institut supérieur d’études œcuméniques de Paris. Cet article s’inscrit dans une série de 4 interviews réalisées avec lui sur le sujet de la pauvreté et du développement…

Qu’est-ce que la pauvreté ? Comment la comprenez-vous à la lumière de la Bible ?

Louis Schweitzer : La pauvreté est quelque chose de très variable. La notion peut être floue. On peut se considérer comme pauvre dans un pays riche en ayant infiniment plus que dans un autre pays ou dans un autre contexte. Mais j’ai l’impression que lorsque l’on parle de pauvreté dans la Bible, on parle surtout de personnes qui sont dans le besoin. On peut très bien imaginer quelqu’un qui choisit la pauvreté, qui veut vivre avec très peu de choses. Et je crois que d’une certaine manière c’était le cas de Jésus quand il était avec ses disciples. Il était pauvre puisqu’il vivait en quelque sorte grâce à un certain nombre de personnes qui étaient autour du lui. Mais il s’agissait d’une pauvreté qui était délibérée, qui était volontaire. C’est ce que l’on pourrait qualifier de pauvreté au sens positif du terme et, par conséquent, elle ne relève pas de la préoccupation spécifique du SEL.

Plus précisément, je pense que quand on parle des pauvres dans l’Écriture (ou dans le cadre du SEL), on fait référence aux personnes qui sont dans une situation de détresse à cause de leur pauvreté. Il peut s’agir de pauvreté matérielle mais aussi d’une certaine forme de dépendance. Dans l’Écriture, on va souvent parler de la veuve et de l’orphelin pour caractériser les pauvres et c’est justement parce que ce sont des gens sans défense. Ce sont des gens qui n’ont pas de ressources matérielles car à cette époque les enfants comme les femmes étaient dépendants du père ou du mari. S’il faut tout particulièrement prendre soin de ces personnes, c’est précisément à cause de leur absence de capacité à se défendre. Les gens plus riches ont toujours les moyens de défendre leurs intérêts ou de se procurer ce dont ils ont besoin. […]

Lire la suite sur Blog du Sel

Commentaires

Dans la même rubrique...

Première promotion Emouna de Sciences Po

La cérémonie de certification de la première promotion Emouna, une formation proposée par les grandes religions à Sciences Po, avait lieu cette semaine.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

L’erreur de Caïn

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile

Qu’est-ce que Jésus a promis au juste ?

Les gens qui vivent à l’heure des élections le savent : les candidats sont souvent prêts à nous promettre tout ce que nous avons envie d’entendre si cela leur donne plus de chances d’être élus.

Un contenu proposé par Croire et Vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog du Sel

Le blog du Sel est un espace de partage autour du développement et de la pauvreté. Association protestante de solidarité internationale, le SEL vise à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté dans les pays en développement. À travers ce blog, le SEL propose un espace d’information et de réflexion sur la pauvreté dans les pays du Sud.

Derniers contenus du partenaire