La crèche de Noël n’est plus si culte

La crèche de Noël n’est plus si culte

A Neuchâtel l’an dernier, comme en France cette année, l’installation des crèches de Noël dans l’espace public fait débat. La crèche serait-elle devenue non grata !?

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 23 décembre 2016

Auteur : Stéphanie Billeter

Lire directement l’article sur Protestinfo

L’affaire du burkini cet été en France a eu des répercussions directes sur l’installation des crèches de Noël cet hiver. Laïcité oblige: si on interdit l’un, pourquoi ne pas interdire l’autre? Le 9 novembre dernier, le Conseil d’Etat français a tranché. L’installation d’une crèche dans un bâtiment public est autorisée, sous la condition qu’elle ne signifie pas «une reconnaissance d’un culte ou une préférence religieuse».

Un objet culturel

Un brin provocateur, Olivier Bauer, professeur de théologie pratique à l’Université de Lausanne, souligne que cette stigmatisation de la crèche peut étonner le théologien: «Pourquoi la crèche? Pourquoi pas le sapin? Et pourquoi continuer d’avoir congé à Noël? Pourquoi ne pas tout remettre à plat?»

Aujourd’hui, la crèche est davantage un objet culturel que cultuel. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Un « oui » sans enthousiasme des réformés vaudois à la modification du Notre Père

L’organe délibérant de l’Eglise réformée vaudoise a accepté de remplacer « Ne nous soumets pas à la tentation » par « ne nous laisse pas entrer en tentation ». L’œcuménisme a primé sur la théologie.

Un contenu proposé par Protestinfo

Jésus n’est pas toujours gentil

La parole d'Anne Faisandier, pasteure de l’Église protestante unie de Marseille.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Quelles différences entre protestantisme libéral et protestantisme réformé ?

La question d'un visiteur et la réponse d'un pasteur.

Un contenu proposé par Lab’Oratoire