La faiblesse de Dieu

La faiblesse de Dieu

John D. Caputo, éminent philosophe contemporain américain de la religion, pose la question des représentations usuelles de la « puissance », voire de l’ «omnipotence » de Dieu.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Publié le 29 septembre 2016

Et à l’inverse de sa faiblesse. John D. Caputo fait le choix de la « faiblesse » divine, en rediscutant la théologie de l’apôtre Paul, mais aussi en relisant Derrida, qui parlait de « force faible » et d’un dieu ou d’un événement qui viendrait « sans souveraineté ». Le Créateur omnipotent devient celui qui risque quelque chose, malgré la menace du mal intrinsèque au créé, et qui regrette bientôt ce risque. Dans un style inimitable, où affleurent l’humour et l’iconoclasme de l’auteur, cet ouvrage pose des questions centrales sur la possibilité d’un « Dieu faible » et d’un renversement de la notion même de « Dieu » qui intéresseront bien au-delà des cercles théologiques.

John D. Caputo est professeur émérite de la chaire de religion de l’Université de Syracuse (USA). C’est une figure incontournable de la théologie chrétienne anglo-saxonne et l’inventeur du concept de « théologie faible ».

Commander l’ouvrage sur le site des Éditions Labor et Fides

Commentaires

Dans la même rubrique...

Priscille et Aquila

Un beau couple, une équipe efficace. Découvrez leur histoire à travers les textes bibliques...

Un contenu proposé par Croire et Vivre

R comme résurrection

La résurrection du Christ change tout ! La mort a été mise en échec par Dieu. La vie nouvelle se répand…

Un contenu proposé par Christ Seul

Un regard renouvelé sur les origines chrétiennes

Critique de l’ouvrage de Michel Valois, « Avant Jésus et après Jésus ».

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Labor et Fides

Labor et Fides est aujourd’hui le principal éditeur protestant de langue française. Créé en 1924, Labor et Fides propose un catalogue inscrit dans des thématiques théologiques, protestantes, religieuses, éthiques, historiques, sociales et culturelles. Maison établie à Genève, elle a acquis son envergure dans les années 1950 à 1970 grâce à la publication en langue française des œuvres de grands théologiens et penseurs tels Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Martin Luther ou encore Paul Tillich.

Derniers contenus du partenaire