Mon mari est aussi mon patron !

Travailler chaque jour aux côtés de son mari n’est pas donné à tout le monde ! Pourtant, ces deux femmes se disent épanouies.

Un contenu proposé par SpirituElles

Publié le 28 juillet 2016

Auteur : Rachel Gamper

Lire directement l’article sur SpirituElles

Françoise

«Je ne peux rien prévoir. Je descends aider mon mari à la scierie ou sur les chantiers lorsqu’il m’appelle». Toutes les femmes ne supporteraient pas ce mode de vie. Mais, chez Françoise, aucune trace d’amertume ni de frustration.
Au contraire, les regards qu’elle échange avec son mari lorsqu’on les voit ensemble témoignent d’une grande complicité.
Pourtant, avec son diplôme d’employée de commerce, rien ne prédisposait Françoise à transformer des troncs d’arbres, à expliquer comment l’on «aboute» des planches, etc.

De multiples responsabilités
Il faut dire que Françoise avait été mise au parfum dès qu’elle avait commencé à fréquenter Claude: elle l’aidait à fabriquer des palettes dans l’entreprise parentale devenue ensuite la leur. Et depuis 34 ans, Françoise continue à développer ses compétences au fil des évolutions technologiques de la scierie. Elle fait également le secrétariat et une partie de la comptabilité. Et a élevé quatre fils, avec son mari, bien sûr. […]

Lire la suite sur SpirituElles

Commentaires

Dans la même rubrique...

Coup de chapeau à… mon composteur !

Nathalie Leenhardt est fière de vous parler de son nouvel outil de jardin.

Un contenu proposé par Réforme

Un sportif solidaire

Derrière le défi sportif que Marc Brunet relève dans chacun de ses périples, se cache une aventure solidaire et… spirituelle.

Erasmus : « Le scoutisme offre une autre porte d’entrée »

Le programme Erascout est un réseau virtuel qui permet de faciliter la mise en contact d’étudiants qui sont scouts et vont étudier ailleurs en Europe. Témoignage d’Elsa qui a découvert le scoutisme en Suède.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

SpirituElles

SpirituElles est le magazine de la femme chrétienne. Il paraît en février, mai, août et novembre, et propose une autre approche du bien-être, en relation avec la foi. Il compte des lectrices aussi bien protestantes (réformées ou évangéliques), catholiques ou simplement curieuses de la foi ou à la recherche de Dieu.

Derniers contenus du partenaire