223388-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Fuocoammare, au-delà de Lampedusa

Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer... Film déconcertant au premier abord, Fuocoammare n'est pas un documentaire classique.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 5 octobre 2016

Auteur : Yves Ballanger

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Fuocoammare, c’est la juxtaposition de deux univers totalement étrangers l’un à l’autre, d’une part l’univers d’une terre insulaire et de l’autre l’univers d’une mer inquiétante charriant sans fin des hommes et des femmes ressemblant à des « zombies » !

Samuele va à l’école, adore chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Cette île, c’est Lampedusa qui, chaque année, recueille des milliers de migrants fuyant la guerre et la misère.

Le réalisateur, Gianfranco Rosi, compare son film à « un roman de formation » qui conduit de la vie attendue, avec l’examen échographique d’une femme migrante et de ses jumeaux entrelacés dans l’utérus, jusqu’à l’épreuve de la mort devant les cadavres eux aussi entrelacés sur le bateau de sauvetage. Et Rosi d’ajouter : « le film a été construit pour arriver à ce moment-là et aussi pour en sortir ». Mais peut-on vraiment en sortir, à l’instar de Samuele, tiraillé entre sa passion d’enfant pour les oiseaux et l’inévitable face à face avec la mer, image d’un avenir incertain ? […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Commentaires

Dans la même rubrique...

Mes « César » 2017

Dans la liste des nominés aux César 2017, je vous livre, très humblement, mon palmarès personnel, qui ne sera évidemment pas le résultat final... Vous l'aurez compris, ce n'est pas un pronostic !

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Le père de l’école laïque

Dans une biographie passionnante, Patrick Cabanel sort d’un oubli relatif la figure hautement symbolique de Ferdinand Buisson (1841-1932).

Un contenu proposé par Évangile et liberté

14 février 1942. Julien Green et la Bible

Quand on lit le Journal de Julien Green ( 6 septembre 1900- 13 août 1998), on est frappé par l’extrême importance des lectures de nature religieuse à commencer par la Bible.

Un contenu proposé par Un jour dans l’histoire

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire