Conditions de vie difficiles pour les migrants

Conditions de vie difficiles pour les migrants

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord UE-Turquie sur les réfugiés, le 20 mars 2016, les îles grecques ont connu de nouveaux changements. Et la situation se complique pour les migrants.

Un contenu proposé par En route

Publié le 26 avril 2016

Lire directement l’article sur En route

Sur ces îles où les réfugiés sont arrivés nombreux au cours des dernières années, et où toute une communauté de travailleurs humanitaires et de bénévoles locaux, nationaux et internationaux avait été mobilisée, la situation est désormais complètement différente.

Mi-avril, le Conseil œcuménique des Églises (COE) s’est rendu sur les îles de Samos et de Chios pour rencontrer les travailleurs humanitaires de l’International Orthodox Christian Charities (IOCC, œuvres caritatives orthodoxes internationales) et d’Apostoli, l’association caritative de l’Église de Grèce, afin d’en savoir plus sur les nouvelles réalités et la situation des réfugiés sur les îles grecques.

Les Églises, premières à intervenir

Fotis Vlachos, coordinateur du programme d’aide aux réfugiés pour l’IOCC-Apostoli, décrit la situation ainsi: «nous traversons une période très délicate. On estime que la Grèce accueille plus de 50 000 réfugiés, et personne ne sait comment les choses vont évoluer. Nous ignorons si l’accord entre l’UE et la Turquie sera maintenu, et dans un avenir proche, tout peut arriver.» […]

Lire la suite sur En route

Commentaires

Dans la même rubrique...

« Le massacre d’une population ne se fera pas dans notre silence »

Le comité de citoyens « Alep – Syrie : arrêtez le massacre ! » propose une rencontre pacifique et silencieuse tous les jeudis devant l’ambassade de Syrie.

Un contenu proposé par Réforme

Devant le drame des migrants, refuser le silence

Face au drame des migrants, à quoi bon crier dans le désert ? demande la pasteure Anne-Sophie Hahn.

Un contenu proposé par Réforme

« Une économie pour les 99 pour cent »

Selon un nouveau rapport publié par l’ONG britannique Oxfam le 16 janvier, huit personnes possèdent autant que les 3,6 milliards qui composent la moitié la plus pauvre de l’humanité.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Derniers contenus du partenaire