0000001609l-1024x775-1466171762

Martin Luther, traducteur de la Bible

Commencée en 1517 par la traduction des psaumes et du Nouveau Testament, Luther achève son entreprise en 1534 par la traduction des livres de l’Ancien Testament.

Un contenu proposé par Musée virtuel du protestantisme

Publié le 30 décembre 2016

Lire directement l’article sur Musée virtuel du protestantisme

Les compétences de Luther

Luther fait ses études académiques à l’université d’Erfurt dont les enseignements sont fortement marqués par l’humanisme. Il y acquiert une bonne connaissance de l’hébreu, du grec et du latin, même s’il n’a pas en ces matières la virtuosité de Melanchthon et de tous ceux qu’il a associés à son entreprise de traduction. Il a par ailleurs une connaissance très fine et attentive de la langue allemande, qu’il s’agisse de ses usages quotidiens, politiques ou diplomatiques :

« Dans ma traduction de la Bible, je me suis efforcé de parler un allemand pur et intelligible. Souvent, il nous est arrivé d’être à la quête d’une expression pendant quatre semaines sans être heureux dans nos recherches. (…) Aussi n’ai-je pas travaillé seul : partout j’ai recruté des auxiliaires. J’ai tâché de parler allemand, non grec ou latin. Or pour parler allemand, ce n’est pas des textes de langue latine qu’il faut interroger. La femme dans son ménage, les enfants dans leurs jeux, les bourgeois sur la place publique, voici les docteurs qu’il faut consulter : c’est de leur bouche qu’il faut apprendre comment on parle, comment on interprète : après cela ils vous comprendront et il sauront parler votre langue. » (Luther, Epître sur l’art de traduire et sur l’intercession des saints, 1530) […]

Protestants 2017 PFP

Lire la suite sur Musée virtuel du protestantisme

Commentaires

Dans la même rubrique...

Les révolutions de l’édition qui ont permis la Réforme (2ème partie)

En 1516, l’imprimeur Johann Froben publie le Nouveau Testament grec d’Erasme de Rotterdam. Cet ouvrage novateur marquera durablement les esprits, et inspirera Luther pour sa propre traduction de la Bible en allemand.

Un contenu proposé par Protestinfo

Luther, lecteur de la Bible

Avant la Réforme, la lecture de la Bible était principalement liturgique et communautaire. Elle se faisait en latin. Avec la Réforme, cette pratique évolue : par l’importance attachée à la prédication, la lecture de la Bible se place au centre de la liturgie !

Un contenu proposé par Musée virtuel du protestantisme

Un timbre pour les 500 ans de la Réforme en Allemagne

Les Allemands pourront désormais envoyer leur courrier avec un timbre représentant un texte biblique annoté par Martin Luther.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Musée virtuel du protestantisme

Créé en 2003 par la Fondation pasteur Eugène Bersier, le Musée virtuel du protestantisme propose plus de 1000 notices (grandes dates, personnalités, art-patrimoine…) illustrées par 3000 images. Elles sont enrichies de vidéos, de documents et de références bibliographiques, et sont accessibles en français, en anglais et en allemand. Le Musée est réalisé en collaboration avec la Société de l’histoire du protestantisme français.

Derniers contenus du partenaire