Bénir n’est pas « dire du bien »

Bénir n’est pas « dire du bien »

Longtemps j’ai aimé cette phrase et je l’ai utilisée dans les liturgies de bénédiction de couples mariés : “Bénir c’est dire du bien de quelqu’un et faire tout son possible pour que ce bien arrive. Le Seigneur vous bénit…”

Un contenu proposé par Au Nom de Jésus

Publié le 20 mai 2015

Auteur : Gilles Boucomont

Lire directement l’article sur Au Nom de Jésus

Aujourd’hui, je crois que cette phrase est un mensonge.

Bénir, ce n’est pas dire du bien
[ce paragraphe a été entièrement réécrit le 7 mai sous les conseils avisés des pasteurs Benoît Ingelaere et Eric George que je remercie]
Les théologiens sont avides d’étymologie. Mais en gardant l’étymologie latine comme critère de réflexion, pour un concept dont nous cherchons l’enracinement sémitique, nous commettons une erreur. Et notre théologie ne se fonde pas dans notre latinité mais dans le sémitisme de la Bible. Cherchons donc, plutôt que le bene-dicere, le barak des Écritures.

Bénir, ce n’est pas dire du bien, mais énoncer ce qui est bien
Un groupe bénit ce qu’il cautionne. Pas ce qu’il trouve gentil ou joli. Ce qu’il pense bon et bien pour l’existence à long terme du groupe. Mais il faut aller plus en profondeur dans la réalité biblique pour comprendre ce que bénir veut dire dans les Écritures. […]

Photo : © Gilles Boucomont

Lire la suite sur Au Nom de Jésus

Commentaires

Dans la même rubrique...

La religion prend trop de place dans les élections présidentielles

D’après un sondage, 77% des français considèrent que la religion et la laïcité prennent une place trop importante dans les élections.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Dopage : la vérité fait mal

Yuliha Stepanova est une championne de saut en longueur. Avant les derniers Jeux Olympiques de Rio, elle a dénoncé des pratiques de dopage au sein de sa fédération.

Un contenu proposé par Croire et Vivre

Emmanuel Macron élu président de la République

Emmanuel Macron, élu avec 66,06 % des voix devient le plus jeune président de la Ve République. Une victoire sans appel porteuse d’espoir. Même si tout reste à faire.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Au Nom de Jésus

Blog animé par le pasteur Gilles Boucomont de l’Église protestante unie du Marais.

Derniers contenus du partenaire