Combattre les Indulgences d’aujourd’hui

Combattre les Indulgences d’aujourd’hui

Dans notre monde qui se prétend séculier et qui s’adonne de manière éhontée à un trafic d’indulgences sans limites, avec la domination du mercantilisme, de la corruption et de l’argent la protestation de Luther ne trouve-t-elle sa puissance subversive ?

Un contenu proposé par Christianisme social

Publié le 12 juin 2015

Auteur : Jean-Pierre Rive

Lire directement l’article sur Christianisme social

Le protestantisme européen célébrera en 2017 le 500ème anniversaire de l’affichage, par le moine Luther, des « 95 thèses » contre les indulgences aux portes de l’église du château de Wittenberg.

Faire de cet anniversaire un événement ecclésiastique et religieux serait un non-sens. Cela masquerait les formidables conséquences, sociales, économiques et politiques de la Réforme, qui ne sont plus à démontrer, dans une société qui ignorait la distinction, bien récente et peut-être déjà obsolète, entre un espace public et un espace privé où se niche le religieux.

Lors de ces célébrations qui se préparent on devra d’ailleurs se questionner sur cette fameuse migration du sacré qui, du ciel (l’âme, l’enfer, le paradis, le purgatoire) est passé à la terre (l’argent, la récession, la croissance, l’austérité).

S’il y a une pertinence à faire mémoire de ce temps fondateur pour le protestantisme luthérien et calviniste, elle ne se trouve pas dans les reproches mesurés que l’on pourrait faire à notre sœur, l’église catholique romaine, qui procède encore de manière discrète, périphérique et rare à l’attribution d’indulgences plénières, mais plutôt en revisitant la puissance subversive de la protestation de Luther dans un monde qui voyait la domination du mercantilisme, de la corruption et de l’argent se propager.

Dans notre monde qui se prétend séculier et qui s’adonne de manière éhontée à un trafic d’indulgences sans limites, la protestation de Luther ne trouve-t-elle pas toute son actualité ? […]

Lire la suite sur Christianisme social

Commentaires

Dans la même rubrique...

Pourquoi défendre le droit des femmes ?

En janvier dernier, un colloque interpellait les futurs candidats aux élections présidentielles...

Un contenu proposé par Inspirations

La démocratie est-elle toujours le pire des systèmes… à l’exception de tous les autres ?

Dans Regards sur la politique, Michelle Gaillard reçoit le philosophe Marcel Gauchet.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

A cœur pur, rien d’impossible !

Famille recomposée et amour composé. Pour ne plus être en permanence le cœur entre 2 chaises, il faut supprimer une chaise. Et si on troquait les deux chaises pour investir dans un banc où il a de la place pour tout le monde ?

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer