Jeux vidéo : vecteurs de comportements violents ?

Jeux vidéo : vecteurs de comportements violents ?

Pour les spécialistes de la question, il s’agit avant tout de regarder l’utilisateur que le jeu en lui-même.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Publié le 24 août 2016

Comme n’importe quel outil, le jeu a ses vertus et ses faiblesses, tout dépend de la manière dont on l’utilise. Les jeux vidéo sont souvent la cible de détracteurs. Pour les professeurs Sylvie Craipeau et Bertrand Seys (1), le discours affirmant qu’ils seraient vecteurs d’addiction et de comportement violent, est « technophobe ». « Les usages « souffrants » sont plus liés à un déplacement sur ces objets de symptômes déjà existants » estiment-ils.

Vincent Ritt, animateur à la Maison des jeux de Strasbourg, abonde dans ce sens : « On reproche à des jeux vidéo comme Warcraft et Grand theft auto d’être hyper violents mais ce ne sont pas ces jeux qui sont inadaptés, c’est le public parfois très jeune qu’on laisse jouer. »

(1) Jeux et Internet : quelques enjeux psychologiques et sociaux par Sylvie Craipeau et Bertrand Seys, Psychotropes 2/2005 (vol. 11), p. 101-127, extrait paru sur www.cairn.info.

Commentaires

Dans la même rubrique...

« Post-vérité »

L'édito vidéo du 24 novembre d'Antoine Nouis, conseiller théologique de Réforme, sur l'actualité de la semaine.

Un contenu proposé par Réforme

Où est passé le Centre ?

Dans Regards sur la politique, Michelle Gaillard reçoit plusieurs centristes du MoDem et de l'UDI pour discuter de la place du Centre dans le jeu politique.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Des livres et vous : « L’obsession gaulliste »

Claudine Bugat reçoit Eric Brunet pour « L'obsession gaulliste ». Nombreux sont les politiques qui aujourd'hui revendiquent l'héritage du général de Gaulle.

Un contenu proposé par Service radio – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Nouveau Messager

Magazine protestant régional pour les paroisses de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine. Diffusé à plus de 37 000 exemplaires, ce magazine de 32 pages paraît tous les deux mois. Il aborde sous la forme de dossiers, d’entretiens et de mises en lumière la vie de tous les jours, les questions et les réalités de la foi.

Derniers contenus du partenaire