Ces dernières années, l’augmentation démographique a poussé la population à la surexploitation du lac, activité économique dont dépend largement les communautés alentours. Les revenus issus de la pêche et du mareyage (commerce des produits frais de la mer) ne suffisent plus à nourrir la population au point où on retrouve même des cas de trafic et traite d’enfants.

Pour sortir de cette crise alimentaire, il faut un moyen d’extirper les travailleurs de leur dépendance vis-à-vis de la pêche. Comment faire pour que la population puisse se nourrir à partir d’une autre ressource ?

C’est dans ce contexte que l’organisation ESOP (Entraide et Solidarité et Progrès), partenaire chrétien local du SEL, a mis en place un projet de formation agricole et de transformation de produits agricoles. […]