Un ministre, des « révélations » lâchées au compte-gouttes pour mieux maintenir le suspense, des larmes, une démission… Nous avons notre feuilleton de l’été à bas prix, comme chaque année, venant toujours de la même source. On ne le dira jamais assez : la presse d’enquête est un des fondements de la démocratie. Partout où elle est muselée, la démocratie dysfonctionne et devient une forme de dictature ou de « démocrature », selon ce joli nouveau mot de la langue française qui désigne un mélange subtil de démocratie et de dictature. C’est, par exemple, le cas de la Russie. Ce modèle, nous n’en voulons pas.

Ce principe posé, nous devons quand même nous interroger sur ce goût que nous avons à « casser » des individus. À commencer par nous tous, voyeurs complices et passifs, qui […]