Le curé catholique de Bülach, dans le canton de Zurich, en Suisse, pose toutefois une condition: «Une fois par an, les couples doivent passer au garage chez moi, pour un service d’entretien, que les choses fonctionnent bien ou qu’il y ait déjà eu de petites pannes.» Le service n’est rien d’autre qu’un entretien de conseils – et gratuit.

Cela fait cinq ans que le Polonais de naissance a lancé son initiative et, à ce jour, le mariage avec garantie du curé Duda affiche un bilan remarquable: les 44 couples qu’il a mariés gèrent jusqu’ici leur union sans incidents graves. «Aucun couple n’a divorcé ou ne s’est séparé», indique le théologien, qui a fait ses études à Munich.

L’idée de l’ecclésiastique de Bülach a rapidement fait parler d’elle; dans l’intervalle, le curé Duda a dû recourir à l’aide de son diacre et d’un assistant social pour assurer le service d’entretien du mariage. D’autres prêtres catholiques souhaitent qu’il les initie au système de la garantie de couple.

Des protestants témoignent aussi leur admiration au conseiller conjugal qui vit dans le célibat: «Un tel service aux couples mariés est une procédure très originale», commente Simon Weber, porte-parole de la Fédération des Églises protestantes de Suisse. […]