Il est un mouvement dont nos médias nationaux généralistes rendent peu compte, c’est le « réseau hospitalité ». Il a pris corps partout en Europe et en France. Mais nos organes d’information préfèrent parler de crise migratoire, d’afflux, de danger islamiste, toutes choses qui effraient légitimement nos concitoyens. C’est un peu comme si nos évangélistes étaient restés bloqués sur le vendredi saint et avaient omis de nous parler de Pâques. Car les crises se traversent, on peut […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme