Aimer sa ville aujourd’hui...

Aimer sa ville aujourd’hui…

On peut aimer sa ville parce qu’on y est né, qu’on y habite ou qu’on y travaille. Pourquoi pas ?

Un contenu proposé par Croire et lire

Publié le 24 mars 2017

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Croire et lire

On peut aussi l’aimer pour d’autres raisons :

  • Ses nombreux atouts : elle ne manque ni de commerces ni de bâtiments exceptionnels.
  • Elle est unique à nos yeux, surtout si elle a conservé sa personnalité, son âme. Chaque ville a une histoire particulière.
  • Elle est un lieu de brassage social. Elle nous offre des possibilités uniques de rencontres qui n’auraient pas été possibles dans le cercle restreint d’un village.
  • Elle offre une palette inégalée de choix en tous genres. On peut se faire une opinion et choisir après réflexion.

Mais la ville la plus aimée n’est pas parfaite ! La ville qu’on aime doit aussi lutter au quotidien contre la solitude de ses habitants, la pression immobilière, l’insécurité, l’injustice, la pauvreté, la promiscuité, l’immoralité…

Le chrétien a des raisons supplémentaires d’aimer la ville :

  • Dieu lui-même s’est fait homme et a fait le choix d’habiter nos villes et villages.
  • Jésus a montré son attachement aux villes, même lorsqu’il les critiquait.
  • C’est dans les villes de son temps que Jésus a annoncé […]

Lire la suite sur Croire et lire

Dans la même rubrique...

La parabole du pharisien et du collecteur de taxes expliquée

Le pharisien est un paroissien idéal, le problème est qu'il s'est laissé gagné par l'orgueil de sa vertu. Retrouvez la conversation biblique entre le théologien protestant Antoine Nouis et l'intellectuelle catholique Christine Pedotti.

Un contenu proposé par Campus protestant
Dieu n'est pas un casino

Dieu n’est pas un casino

La théologie de la prospérité fait miroiter aux croyants des biens matériels, à contre-sens du message biblique.

Un contenu proposé par Le blog de Joël Thibault
Job

Job

Le livre de Job est une déconstruction de nos élaborations théologiques face à la question du mal. Récit n° 23/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Eve séductrice : toutes coupables?

Eve séductrice : toutes coupables ?

La tradition a déformé un texte qui fut interprété de manière bien pratique pour accoler de nombreux stéréotypes aux femmes et les réduire au silence.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Croire et lire

Croire et lire, entité du magazine Croire et Vivre, propose une collection de livres pour donner des raisons de croire. La plupart des rédacteurs appartiennent à des Églises membres de la Fédération Protestante de France ou du Conseil National des Évangéliques de France.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant