évangile de luc

Ascension : bénédiction et joie

Le récit très court de l’évangile de Luc , par Emmanuelle Seyboldt, pasteure et présidente du Conseil National de l'EPUdF.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France - Infos

Publié le 13 mai 2021

Lire directement l’article sur Église protestante unie de France - Infos

Il les emmena jusqu’à Béthanie, puis il leva les mains et les bénit. Pendant qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut enlevé au ciel. Quant à eux, après s’être prosternés devant lui, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie ; ils étaient constamment dans le temple et bénissaient DieuEvangile de Luc, chapitre 24, 50-53.

Ce récit très court de l’évangile de Luc résume de manière saisissante le paradoxe de la vie chrétienne : être dans la joie alors que le Christ est absent, être dans la joie du fait même de l’absence du Christ. C’est comme si l’absence de Jésus procurait aux disciples la joie. Il ne s’agit pas seulement du souvenir de ce qui a été vécu ensemble. C’est bien plus que cela. Le Christ sur le départ, le Christ absent offre aux disciples sa bénédiction.

Bénédiction : des paroles qui affirment le cadeau de l’amour premier de Dieu pour […]

Lire la suite sur Église protestante unie de France - Infos

Dans la même rubrique...

L’été, l’appel au repos…

C’est l’été ! Et vous avez besoin de vous reposer ? Cela tombe bien ! De tous les textes qui sont proposés dans les listes bibliques cet été, j’ai retenu quelques versets de l’évangile selon Marc 6,29-34 (lecture du 18 juillet) qui parlent du repos justement.

Un contenu proposé par Réveil

Cette étrange Assomption

Parmi les fêtes du calendrier chrétien, il en est une que les protestants n’ont pas en commun avec les catholiques : l’Assomption. Quelle en est donc la signification ?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Comprendre l’Assomption

Parmi les fêtes du calendrier chrétien, il en est une que les protestants n’ont pas en commun avec les catholiques : l’Assomption.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Qui est le dieu Baal dans l’Ancien Testament ?

Baal, dieu de la foudre très populaire dans la Phénicie ancienne, s’érige en rival de Yhwh dans l’Ancien Testament.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Église protestante unie de France – Infos

Créée en 2012, l’Église protestante unie de France est l’union de l’Église réformée de France et l’Église évangélique luthérienne de France.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants