Baden Powell et la religion

Baden Powell et la religion

Baden Powell (1857-1941) a fondé le scoutisme après une carrière militaire. « Servir Dieu » était fondamental dans sa pédagogie mais en relativisant l’importance de l’Église.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 10 mars 2014

Auteur : Louis Pernot

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Baden Powell est le fondateur bien connu du scoutisme, il avait donc bien sûr une vision pédagogique pour l’éducation de la jeunesse, mais son projet était sous-tendu par une théologie qui mérite de l’attention.

La méfiance même qu’a eue l’Église catholique vis-à-vis du scoutisme mettant plus de dix ans avant de s’en emparer, le prouve. Il faut dire que Baden Powell était protestant, fils de pasteur et qu’il avait une anthropologie, et une conception de la religion très profondément inspirées des idées de la Réforme.

Parmi celles-là, on trouve d’abord une formidable ouverture, il n’a pas voulu faire du scoutisme un mouvement confessionnel au service d’une Église particulière sans doute parce qu’il avait une ecclésiologie faible, relativisant l’importance de toute Église, bien dans la sensibilité protestante : l’important, ce n’est pas l’Église, mais l’Évangile, ou plus encore la façon de vivre une bonne nouvelle les uns avec les autres. De même il ne voulait pas d’aumônier, au nom du sacerdoce universel, un chef peut très bien témoigner et partager l’Évangile avec les jeunes, la présence d’un prêtre ou d’un pasteur n’étant absolument pas essentielle pour s’approcher de Dieu. Mais cela n’allait pas avec une dévalorisation du spirituel, au contraire. « Servir Dieu » est l’un des trois points de la promesse et tout à fait central dans toute sa pédagogie, mais il pensait que « servir Dieu » ne voulait pas dire se soumettre à des actes liturgiques ou des pratiques d’Église, mais vivre concrètement l’Évangile dans une volonté de servir Dieu par la fraternité et l’entraide, et de se laisser mouvoir par un profond sentiment de reconnaissance. […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

En quoi vraiment l’avènement du Christ est pour tous une bonne nouvelle ?

Qu’est-ce qui change concrètement par rapport à l’Ancien Testament ? La réponse d'un théologien.

Un contenu proposé par 1001questions.fr

Que dit la Bible du repos ?

La rentrée est aussi l'occasion de reconsidérer la place accordée au repos dans la vie de tous les jours. Quelques questions pour tester ses connaissances !

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

La place de Jésus dans le coran

Dans le cadre d’une rencontre du groupe montpelliérain Évangile et liberté, Soheib Bencheikh – chercheur rattaché à la mosquée de Paris – a présenté un regard musulman sur Jésus.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Le transhumanisme, une nouvelle religion ?

Pour le philosophe Olivier Abel, il ne faut pas craindre les avancées scientifiques qui aident à améliorer la condition de vie des gens. En revanche, vouloir remodeler la naissance et soustraire l'homme à la vieillesse et à la mort posent de véritables questions éthiques et théologiques.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants