Baptême par immersion ou par aspersion ?

Baptême par immersion ou par aspersion ?

La question d'un visiteur et la réponse d'un pasteur.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 8 avril 2015

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur Pernot,

Sur facebook je fais partie de nombreux groupes chrétiens, qui rassemblent des orthodoxes, protestants, catholique et évangélistes. Il y a quelques jours, je leur ai fait part de l’intention de me baptiser et nombreux sont ceux qui ont fait un baptême par immersion et qui m’encouragent à le faire.
Je voulais savoir ce que vous en pensiez. Et surtout pourquoi y a t’il différentes façon de se faire baptiser ?

 

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Vous avez raison, il y a deux façons de comprendre le baptême, selon ce qui nous semble le plus important, ce que nous voulons privilégier.

Le geste du baptême vient marquer l’entrée dans la famille de Dieu.
Nous sommes d’accord qu’idéalement, le lien qui nous unit à lui est réciproque, Dieu nous aimant comme son enfant bien-aimé (c’est ce que l’on appelle la grâce), et nous faisant confiance à Dieu (c’est ce que l’on appelle la foi).

  • Le baptême par aspersion (de l’eau sur la tête) insiste plus sur la grâce de Dieu, qui vient comme une bénédiction pour nous donner la vie, ouvrir notre cœur, susciter la foi… Après le baptême, la personne est alors appelée à faire une confession de foi personnelle qui est comme une réponse à la grâce de Dieu, qui est première.
  • Le baptême par immersion (la personne plongée dans l’eau) insiste plus sur la conversion de la personne, elle confesse d’abord sa foi, puis elle est baptisée comme signe du pardon de Dieu qui vient la débarrasser de son péché, de ses fautes, pour donner place à une vie nouvelle.

Dans notre église, nous préférons plutôt la première façon de célébrer le baptême. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Foi en quoi ?

Scientifique, matérialiste ou « cri » – stique ? Stéphane Lavignotte, pasteur de la Maison Ouverte se demande quelle est notre foi.

Un contenu proposé par Blog pop

On n’achète pas le salut

Selon la logique habituelle, la rétribution est proportionnelle à l'effort fourni. Mais Jésus veut montrer que Dieu donne le salut dès lors qu'on le lui demande.

Un contenu proposé par Campus protestant

Appeler Dieu « Seigneur » est-il passé de mode ?

Pour garder sa fraîcheur, l’Église a besoin de ressources linguistiques, dans le but de rester pertinente et contemporaine. De quoi bouleverser notre langage !

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Yom Kippour vu par un chrétien

La fête de Kippour est la plus importante du judaïsme. Quel regard théologique et spirituel peut-on porter sur cette célébration ? La réponse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant