Bonnes et mauvaises raisons de croire

Bonnes et mauvaises raisons de croire

Le philosophe Friedrich Nietzsche était un virulent critique de la religion et du christianisme.

Un contenu proposé par Christ Seul

Publié le 8 novembre 2013

Auteur : Olivier Peterschmitt

Lire directement l’article sur Christ Seul

Qu’en penser et qu’en apprendre peut-être ? Eléments de réflexion avec un professeur de philosophie.

La rencontre avec la philosophie de Nietzsche est toujours un choc considérable. Sa pensée inflige une blessure profonde à tous ceux qui acceptent de s’y exposer.

Il est bon de se laisser déstabiliser et malmener par lui ; bon aussi de savoir lui résister. Car il y a deux manières de se tromper, en lisant Nietzsche : soit de ne pas le prendre au sérieux, soit de se laisser subjuguer par lui. Comme tout vrai maître, Nietzsche voulait ne pas avoir de disciples. Alors sachons être des lecteurs attentifs sans devenir des disciples. […]

Lire la suite sur Christ Seul

Dans la même rubrique...

Conflits dans l’Église : oser parler en face

Ce qui qualifie l'Église ce n'est pas l'absence de conflit mais comment est-ce qu'elle résout les conflits. L'Évangile propose plusieurs pistes.

Un contenu proposé par Campus protestant

Pas de superstition car nous sommes de la race de Dieu

"En toutes choses, notre responsabilité personnelle est engagée directement sur le cours des événements". Une prédication du pasteur James Woody.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

De l’espoir à l’espérance !

La parole de Nicolas Geoffroy, pasteur de l’Église protestante unie de Melle-Celles-sur-Belle.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Jésus et ses ami(e)s

Les évangiles nous font réaliser que Jésus ne se séparait de ses douze disciples que dans de rares occasions : lorsqu’il les envoyait en mission ou quand il voulait se mettre à l’écart pour prier.

Un contenu proposé par Croire et vivre

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christ Seul

Christ Seul est le mensuel des Églises évangéliques mennonites de France, issues de la Réforme radicale du 16e siècle. Les Églises mennonites appartiennent à la famille des Églises protestantes. Elles sont apparues en même temps que la Réforme de Luther, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Alsace et en Suisse, au début du 16e siècle.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram