Comment recevoir le baptême du Saint Esprit ?

Comment recevoir le baptême du Saint Esprit ?

La réponse du pasteur Marc Pernot.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 13 juin 2017

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je souhaiterais avoir un éclairage théologique…
Ma question concerne le baptême du Saint-Esprit. Jusqu’à présent et en rapport avec la lecture de ma Bible, j’avais compris que chaque chrétien qui recevait la Parole de Jésus en son cœur et le reconnaissait comme sauveur, était « baptisé » et rempli du Saint-Esprit.

Lors d’une discussion avec des amis chrétiens charismatiques, ils m’ont assuré que ce baptême n’était pas systématique et qu’il était acquis sur demande ou par imposition des mains (comme en atteste le livre des actes des apôtres).

Un peu heurtée dans ma foi, j’aimerais votre éclairage sur ce sujet.

En vous remerciant par avance!

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

La réponse qui dit que l’on serait baptisé du Saint Esprit « sur demande » quand on reçoit l’imposition des mains me semble donner trop de place aux humains, aux rites. A mon avis, cette théorie a été inventée par certains responsables d’église qui prennent ainsi la place de Dieu, tranquillement, pour mieux manipuler les âmes, les rendre dociles à leurs ordres de venir à l’église, de se soumettre à leurs doctrines, et incidemment de donner de l’argent, peut-être.

Dans le livre des actes, personne n’a imposé les mains aux disciples pour déclencher la Pentecôte, ni pour que Corneille et sa maisonnée reçoive l’Esprit. Il arrive qu’un personne s’ouvre à Dieu d’une manière spectaculaire à l’occasion d’un rite, d’une prière, d’une prédication. Mais je connais bien des personnes qui ont fait l’expérience de la présence de Dieu en dehors de toute église, de toute religion, et même de toute recherche de Dieu.

La réponse qui dit que […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

La parabole des deux fils expliquée

Jésus reprend son réquisitoire contre le faux comportement religieux qui consiste à dire « oui » à Dieu et à ne rien faire.

Un contenu proposé par Campus protestant

« Cet étrange désir d’être bénis »

Élisabeth Parmentier tente de répondre, et de mieux cerner l’attraction exercée par cet étrange désir d’être bénis.

Un contenu proposé par Labor et Fides

C’est quoi la théologie verte ?

Les explications du sociologue et écothéologien Michel-Maxime Egger.

Un contenu proposé par Campus protestant

Pas de superstition car nous sommes de la race de Dieu

"En toutes choses, notre responsabilité personnelle est engagée directement sur le cours des événements". Une prédication du pasteur James Woody.

Un contenu proposé par Esprit de liberté