Deuil : renouer avec la vie

Deuil : renouer avec la vie

Comment le proche endeuillé peut doucement renouer avec la vie, sans pour autant oublier la personne disparue et aimée.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 2 novembre 2015

Auteur : Nathalie Chaumet

Nous terminons notre approche du deuil avec les récits de Luc, notamment les récits de l’Ascension et de la Pentecôte.

L’Ascension se situe 40 jours après Pâques. Dans la Bible, ce chiffre évoque la notion de passage et d’épreuve. Il faut 40 jours de Déluge pour passer d’une humanité à une autre puis 40 années d’errance sont nécessaires aux Hébreux pour passer de l’esclavage au statut de peuple constitué. Et au désert, Jésus médite 40 jours. Dans le processus du deuil, le chiffre 40 peut désigner le temps, variable pour chacun, durant lequel la personne lutte dans la nuit du chagrin, avançant sur des chemins sans espérance (le tombeau) ou sans but avéré (Emmaüs). Parfois, elle en vient même à vouloir mourir à son tour. Mais perdre sa propre vie ne ressuscite pas la personne aimée.

Dans la mythologie, l’histoire d’Orphée explore cette dimension. Orphée descend aux enfers pour y rechercher Eurydice. Il quitte la terre des vivants pour se rendre dans le royaume d’Hadès. Mais il va se retourner et renvoyer malgré lui Eurydice dans le monde des morts.

La vie au présent

Ce récit mythologique vient signifier aux hommes qu’aucun d’entre eux ne peut vaincre la mort. Dans les récits bibliques, la résurrection n’est pas l’annulation de la mort : avec l’Ascension, Jésus s’élève vers le ciel qui désigne symboliquement le lieu de Dieu. Il n’apparaîtra plus aux femmes ou aux disciples. Les disciples, les yeux levés, comprennent que l’être cher ne peut être retenu. Comme nous l’avons vu précédemment, ils sont invités à faire du souvenir non pas une lutte contre la mort, mais un lieu de germination pour retransmettre ce qui fut fécond. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Satan est-il un ange déchu ?

Plusieurs textes sont cités pour appuyer cette thèse classique du christianisme, et même pour affirmer que Satan était d’une grande beauté (Éz 28.12, 17).

Un contenu proposé par Point-Théo

La Réforme et la Bible

Pour rendre la Bible compréhensible par tous, les Réformateurs entreprennent de la traduire en langues vernaculaires. Nous vous proposons durant quelques semaines de suivre cette histoire...

Un contenu proposé par Musée protestant

« Rendre à César ce qui est à César »

Mieux connue sous sa forme devenue proverbe la réponse de Jésus mérite d'être méditée en entier.

Un contenu proposé par Campus protestant

Le doute au service de la foi

Vous avez 3 minutes ? Les pasteurs François Bergouignan et James Woody vous proposent un apéritif théologique consacré au doute et à la foi.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast