Faire de l’humour, une confession de foi

Web-série, spectacles, dessins de presse, la religion chrétienne monopolise le rire. De l’autodérision à la critique, l’humour n’est pas gratuit. Retour sur un phénomène de notre époque.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 26 janvier 2016

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

«L’humour ne doit pas blesser le sentiment religieux du croyant », observe le théologien Pierre Bühler. Une limite sur laquelle jouent avec subtilité les humoristes pour faire rire nos contemporains d’une institution millénaire qu’est l’Eglise en pointant son décalage avec notre société. Mais la limite est claire : pas touche à la foi ! La volonté est de faire réfléchir et réagir les gens et non pas de s’attaquer à la sphère privée et intime de chacun. Quant à l’institution, elle répond avec humour. Depuis peu, à sa robe pastorale une jeune ministre genevoise a ajouté la casquette d’humoriste. Une autodérision qui paie.

Une pasteure romande à New York

« L’amour qui m’habite est perçu et reçu. L’humour permet de connecter les gens et j’ai le sentiment que nous apportons un souffle de liberté au sein même de l’institution. » Carolina Costa est pasteur à Genève et l’héroïne de la web-série humoristique « Ma femme est pasteure », qu’elle coécrit avec son mari Victor et une équipe d’auteurs. En novembre dernier, la web-série reçoit une mention spéciale au festival Women & Fashion Filmfest à New York, avec l’épisode « Dieu est une femme » et traduit un sentiment positif extérieur à l’Eglise, selon Carolina Costa. « Nous ne pensions pas que cet humour plairait outre-Atlantique ! » s’étonne-t-elle. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Vous pourriez aimer aussi

Ma femme est pasteure : le « Bêtisier »‬

Découvrez l'envers du décor de la web série « Ma femme est pasteure ».

Un contenu proposé par Ma femme est pasteure
« Ma femme est pasteure »

« Ma femme est pasteure »

Le quotidien d’une femme pasteure suisse (Clara) et de son mari espagnol d’origine catholique (Thomas).

Un contenu proposé par
Les femmes prêchent-elles mieux que les hommes ?

Les femmes prêchent-elles mieux que les hommes ?

Les protestants suisses ont organisé pour la première fois un concours de prédication. Les résultats viennent de tomber et sont sans appel pour la gente masculine...

Un contenu proposé par DieuTV

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast