Faire des études de théologie, oui, mais pour quel travail ensuite ?

Faire des études de théologie, oui, mais pour quel travail ensuite ?

La question d'un visiteur et la réponse d'un pasteur.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 12 janvier 2015

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Salut Pasteur Pernot.
En fait je suis en terminale, je passe le bac cette année. J’ai beaucoup envie de m’inscrire a la fac de theologie. Mais je suis un peu réticent, me demandant que vais-je faire après. Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui est passionné par la théologie mais qui reste inquiet a propos de son avenir, économique, professionnel, etc? Merci
Amitiés

 

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et bravo

C’est une bonne question. Et une bonne façon de la poser. Avant d’être pasteur, j’étais chef de projet en informatique (et fonctionnaire), j’ai eu dans mon équipe un homme qui adorait les plantes qui en conséquence avait fait un doctorat en biologie végétale, puis qui a cherché du travail dans ce domaine pendant deux ans, et finalement, après avoir passé 10 ans sans rien gagner ni cotiser dans ce domaine d’études qui le passionnait, il a fait en 6 mois une formation de programmeur de base, et occupait ainsi un emploi, enfin, mais largement moins créatif que ce qu’il aurait pu avoir. La question de la passion pour un domaine n’est qu’un des éléments à prendre en compte, mais pas le seul et en tout cas pas le premier.

Concernant la théologie, c’est vrai que c’est passionnant et que cela est important sur notre cheminement de vie en bien des domaines (spirituel, éthique, existentiel, relationnel). Mais c’est tout aussi important et passionnant pour un cordonnier, qu’un ingénieur ou un pasteur. Rien en vous empêchera de faire de la théologie et même des études de théologie, en parallèle de vos études et ensuite de votre travail. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Célébrer la beauté, une démarche spirituelle

Lorsque la vérité est brisée par le mensonge et que la bonté est écrasée par la méchanceté, la beauté demeure. Elle défie les systèmes totalitaires les plus inhumains, comme les sociétés les plus matérialistes.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

« Cet étrange désir d’être bénis »

Élisabeth Parmentier tente de répondre, et de mieux cerner l’attraction exercée par cet étrange désir d’être bénis.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Multiplication des pains : ce qu’il faut retenir du miracle

Au travers d'un repas, l'Évangile nous rejoint dans ce qu'il y a de plus humain dans nos existences.

Un contenu proposé par Campus protestant

Foi en quoi ?

Scientifique, matérialiste ou « cri » – stique ? Stéphane Lavignotte, pasteur de la Maison Ouverte se demande quelle est notre foi.

Un contenu proposé par Blog pop