je prie Dieu, parfois je ressens son amour, parfois j’en ai peur, est-ce normal ?

Je prie Dieu, parfois je ressens son amour, parfois j’en ai peur, est-ce normal ?

La réponse du pasteur Marc Pernot.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 7 septembre 2016

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai 15 ans, je n’ai jamais vraiment été élevée dans la religion, mais je suis croyante (ayant une éducation dans le privé), je prie souvent le soir, mais je ne sais pas comment me sentir face à Dieu. Parfois je ressens un amour incroyable pour lui mais parfois j’en ai peur.. Je sais très bien que je ne devrais pas avoir peur de Dieu car Dieu est amour. Est-ce normal? Sachant que j’ai aucune confiance en moi cela peut-il joué un rôle? Je ne savais pas du tout à qui me confier, peur du jugement, donc je m’adresse à vous.

Merci

Réponse d’un pasteur :

Bravo de chercher Dieu, de le prier.

Bravo de savoir qu’il n’y a rien à craindre de Dieu, qu’il n’est qu’amour et pardon. Mais oui, il est normal d’avoir parfois peur de Dieu. Pour plusieurs raisons :

  • La plus simple est que nous avons entendu pendant des millénaires l’idée que Dieu est un juge terrible qui envoie les moins bons en enfer pour l’éternité… et cette méchante image de Dieu a laissé des traces dans notre inconscient. Mais cela passe à la longue, à force de méditer l’Evangile et aussi grâce à cette présence de Dieu que vous sentez.
  • La seconde raison est qu’effectivement, Dieu est infiniment plus que nous. Pour vous qui êtes sensible à la présence de Dieu, il est donc normal de ressentir cet écart. Déjà, face à un immense génie, ou devant Obama, nous serions impressionnés, je pense, alors devant Dieu ! […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

La parabole de la mauvaise herbe commentée

La « mauvaise herbe » traduit un mot grec adopté par notre vocabulaire : la « zizanie ». Analyse de cette parabole relatée dans l'Évangile de Matthieu.

Un contenu proposé par Campus protestant

Conflits dans l’Église : oser parler en face

Ce qui qualifie l'Église ce n'est pas l'absence de conflit mais comment est-ce qu'elle résout les conflits. L'Évangile propose plusieurs pistes.

Un contenu proposé par Campus protestant

La foi de l’apôtre Pierre mise à l’épreuve

Pierre affirme sa foi : Jésus est le Fils de Dieu. C'est le fondement sur lequel se construira la communauté des croyants, l'Église. Explication de Matthieu 16, 13-20.

Un contenu proposé par Campus protestant

« Faire des disciples »

L’auteur nous explique en 10 chapitres pourquoi il est important, pour le corps de Christ, de faire des disciples.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici