Jésus, né pour mourir

Jésus, né pour mourir

Jésus ne serait-il né que pour mourir sur la croix ? Ce n’est pas l’avis de David R. Henson.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

Publié le 18 janvier 2015

Auteur : Gilles Castelnau

Lire directement l’article sur Protestants dans la Ville

J’ai vu en décembre, une église sur la façade de laquelle il était écrit que Noël est l’histoire d’un enfant « né pour mourir ».

C’était évidemment, pour les passants, une manière étrange et plutôt macabre, de leur souhaiter un joyeux Noël. Mais il est vrai que certains croyants ne peuvent pas s’empêcher à Noël de parler de la mort de Jésus en même temps que de sa naissance. On a l’impression qu’en contemplant la crèche de Jésus, ils voient sa croix sous la paille.

Mais Jésus n’est pas né pour mourir. Il est né pour vivre.

Cela me rend triste de penser qu’en regardant l’enfant Jésus dans la crèche on pense tout de suite à la croix qui l’attend.

Cela me rend triste de penser que des gens réduisent le mystère de l’incarnation à la tragédie de la crucifixion.

Cela me rend triste de penser à l’idée que certains se font ainsi de Jésus : qu’il était un agneau muet, élevé pur et sans tache, de sorte que Dieu aurait pu le sacrifier pour régler les problèmes du monde.

Mais ce ne sont pas sa mort et sa crucifixion qui auraient pu régler les problèmes du monde. C’est plutôt sa vie incarnée qui nous fait voir à quoi peut ressembler un monde dont les problèmes sont réglés. Un monde qui ressemble au royaume de Dieu : les affamés sont nourris ; les riches et les puissants qui ne pensaient qu’à sauvegarder leurs avantages sont saisis par un esprit de solidarité et de non-violence ; les opprimés qui se relèvent et les étranger qui sont accueillis ; les responsables religieux qui arrêtent de parler de la mort et de culpabiliser tout le monde ; l’espérance et la joie qui sont de nouveau prêchées. Le chalôm, en fait, le Jubilé, la vie vécue comme la vie éternelle. […]

Lire la suite sur Protestants dans la Ville

Dans la même rubrique...

La Bible est-elle sexiste ?

On a longtemps considéré que la Bible justifiait et encourageait la domination de l’homme sur la femme. Pourtant une lecture attentive, du Premier comme du Nouveau Testament, révèle une tout autre réalité.

Un contenu proposé par Éditions Empreinte temps présent

Recevoir une gifle… et tendre l’autre joue ?

La parole de Christian Baccuet, pasteur de l’Église protestante unie de Paris - Pentemont-Luxembourg

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

La parabole du jeune homme riche

Leçon d'école Biblique pour les enfants de 9 à 11 ans, par Sophie et Louis Pernot pour l'Eglise protestante unie de l'Etoile à Paris.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile

Exit la peur qui tétanise!

La parole de Nicole Roulland-Rupp, pasteure de l’Église protestante unie de Savoie.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestants dans la Ville

Dans l’esprit du protestantisme, des pasteurs, une journaliste, des théologiens membres de l’Église protestante unie, des théologiens américains ou anglais, intégrés dans la vie de notre société, solidaires de la construction pour demain d’un monde meilleur, partagent librement avec vous leur foi et leur enthousiasme.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast