La Bible, manuel politique

La Bible, manuel politique

Armand Laferrère a analysé la politique des deux Testaments. Une lecture passionnante

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 3 avril 2013

Auteur : Vincent Volet

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

Une idée à la mode veut que les religions soient hostiles à la liberté de l’homme. Armand Laferrère prouve qu’au contraire les textes bibliques ont contribué à fonder l’idée de la liberté des individus. «Dès le début, la Bible montre qu’il convient de limiter le pouvoir», explique-t-il. C’est ainsi qu’il faut comprendre la création de quatre formes de pouvoir concurrentes pour gouverner les hommes, dans le Deutéronome, avec les rois, les juges, les prêtres et les prophètes. Par la suite, tout le texte biblique insiste sur le fait qu’il ne faut pas faire trop confiance aux hommes de pouvoir et regarder en face leurs faiblesses.

A côté de sa dimension religieuse et morale, la Bible apparaît donc comme un grand livre de réflexion politique. «Cela n’a rien d’étonnant, note Armand Laferrère, puisque la Bible est l’histoire d’un peuple. Les textes les plus anciens en reflètent l’idée politique fondamentale: le pouvoir est une nécessité, mais il faut se méfier des hommes politiques qui en abusent.» «Les réflexions sur le pouvoir et sur la nature humaine sont liées, poursuit le chercheur. Les premiers livres de la Bible donnent une présentation nuancée de l’homme. Etant à l’image de Dieu, il a la possibilité d’améliorer le monde, mais il y a aussi chez lui une inclination au mal. Cela rend nécessaire la limitation de son pouvoir.»

Une des originalités de la Bible, comme texte fondateur, est sa propension à montrer les défauts des puissants. On attendrait plutôt du livre qu’il loue inconditionnellement leurs exploits admirables. Or même face aux plus grands héros, elle exprime des réserves. Abraham donne sa femme à un autre, Moïse est colérique et peu éloquent… David, le roi le plus important, était aussi un personnage peu recommandable, manipulateur et fourbe. «Le devoir de tout héritier est de reconnaître sa grandeur, mais aussi ses défauts et ses crimes», remarque l’auteur. […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Bible 2020 appli pour lire la Bible

Une nouvelle appli pour lire la Bible

Lire la Bible partout dans le monde grâce à une application, c'est possible grâce à Bible 2020.

Un contenu proposé par Alliance biblique française (ABF)

Anne et Syméon: vive le transgénérationnel !

Prédication express de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
Boire et manger devant Dieu

Boire et manger devant Dieu

La nourriture est, sur différents plans, révélatrice de notre rapport à Dieu et aux autres. Dans ce petit livre de théologie biblique, Isabelle Olekhnovitch fait le point sur les relations entre croire et manger.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin
La Parole est devenue un homme de Pierre Manivit

Quand l’art abstrait dialogue avec le texte biblique

En vingt-six tableaux très évocateurs, Pierre Manivit nous plonge dans l’univers mystérieux de l’évangile selon Jean.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram Les dossiers thématiques de Regards protestants