La femme dans la Genèse : assistante ou secours pour l’homme ?

La femme dans la Genèse : assistante ou secours pour l’homme ?

Dans les premières pages de la Genèse, Ève est décrite comme une « aide semblable à » Adam. Pour l’Encyclopædia Judaica, cela signifie qu’elle a été « créée pour servir l’homme en tant qu’aide convenable ».

Un contenu proposé par Hokhma

Publié le 15 février 2017

Lire directement l’article sur Hokhma

Présentée ainsi, la description de la femme semble maladroite. N’est-elle pas un être avec des spécificités propres avant d’être assistante de l’homme ? Les différentes interprétations de cette formule, alors, sont-elles dues aux choix des traducteurs ou à une ambiguïté dans le texte de la Genèse ?

En fonction des milieux socioculturels et ecclésiastiques, on constate que cette formule est reçue de manière très différente, pour ne pas dire opposée : ce verset est qualifié de sexiste et expliqué par la culture misogyne du Proche-Orient ancien chez les uns, alors qu’il sert de fondement pour justifier la soumission de la femme chez les autres. Quoi qu’il en soit, ce verset met mal à l’aise et demande bien des efforts aux traducteurs des bibles francophones pour tenter de le rendre de la manière la plus adéquate qui soit.

Mais, au fond, quel est le sens de cette « aide » dans le contexte de la Genèse ? La notion d’aide inclut-elle un rapport de soumission de la femme à l’homme ? […]

Lire la suite sur Hokhma

Dans la même rubrique...

Quelle place pour Jésus-Christ dans la pluralité religieuse ?

Quelle place pour Jésus-Christ dans la pluralité religieuse ?

Il y a d’autres grandes religions que le christianisme : ce fait historique a-t-il un sens théologique ?

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Des retrouvailles sèment la zizanie

Des retrouvailles sèment la zizanie

Le chapitre 15 de l’évangile de Luc raconte une parabole : un père reçoit par une grande fête son fils, revenu après avoir dilapidé son héritage.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Réflexion sur la théologie narrative

Réflexion sur la théologie narrative

Imaginer comment s'est déroulé un épisode biblique... Si elle revêt un intérêt pédagogique, la théologie narrative est limitée par la subjectivité de l’auteur.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Hokhma

Deux fois par an, la revue Hokhma vient contribuer à nourrir réflexion, discernement théologique et engagement chrétien.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses