La spiritualité et la pastorale du pauvre dans l’Épître de Jacques

La spiritualité et la pastorale du pauvre dans l’Épître de Jacques

L’Épître de Jacques est bien connue pour ses enseignements imagés et toujours pratiques. La question de la pauvreté (et de la richesse) est traitée dans l’ensemble de la lettre.

Un contenu proposé par Les cahiers de l'école pastorale

Publié le 22 décembre 2014

Auteur : Nicolas Farelly

Lire directement l’article sur Les cahiers de l'école pastorale

Qu’est-ce qui a amené Jacques à évoquer si longuement ces sujets ? Quel message voulait-il faire passer à ses destinataires, eux-mêmes globalement pauvres ? Quelle spiritualité voulait-il communiquer ? Quel soin pastoral désirait-il prodiguer ? Ce sont ces questions que nous poserons à ce texte. Les réponses autoriseront certaines pistes d’applications pastorales pour nos Églises d’aujourd’hui.

Introduction

Les questions liées à la pauvreté et à la richesse sont clairement centrales dans l’Épître de Jacques, même s’il faut bien reconnaître que l’auteur en parle de façon étonnante, voire dérangeante. Dès le début de sa lettre, il propose un contraste très fort entre les deux :

Que le frère de basse condition mette sa fierté dans son élévation, et le riche, au contraire, dans son abaissement, car il passera comme la fleur de l’herbe. Le soleil s’est levé avec sa chaleur ardente ; il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée et la beauté de son aspect a disparu. Ainsi le riche se flétrira dans ses entreprises (Jacques 1.9-11).

Plus loin, Jacques avance également que Dieu « a choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde pour les rendre riches en foi et héritiers du Royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment » (Jacques 2.5) ; et il interpelle les riches en leur disant : « Pleurez à grand bruit sur les malheurs qui vous attendent ! » (Jacques 5.1). […]

Lire la suite sur Les cahiers de l'école pastorale

Dans la même rubrique...

Génial !

Depuis le 11 mai, pour saluer le déconfinement, je vous propose une nouvelle minute vidéo « Je déconfine en paraboles ».

Un contenu proposé par ArtSpi’in

La Bible Nouvelle Français courant : pour quel public ?

Quels ont été les critères qui ont présidé à sa révision ? Eléments de réponse apportés par Katie Badie, pasteure et bibliste.

Un contenu proposé par Point-Théo

La banalité du bien ou la bonté sans pensée

Et si, plutôt que de prôner le bien comme absolu, la meilleur des réponses à la radicalité du mal était à chercher dans ces gestes de petite bonté que l'on voit partout autour de soi aujourd'hui ? L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Changer demain

La parole d'Eric Galia, pasteur de l’Église protestante unie du Bassin Alésien.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Les cahiers de l’école pastorale

L’École Pastorale a pour objectif de contribuer à la formation pratique et au perfectionnement des pasteurs, principalement les pasteurs des Églises Baptistes et des Églises Libres. A travers ses Cahiers qui paraissent quatre fois par an, elle participe au développement de la théologie pratique au sein des Églises.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram