Attentats : la subtilité comme arme

Attentats : la subtilité comme arme

Le pasteur Jean-Marie de Bourqueney dénonce l'attitude des intégristes qui imposent la vérité sans discussion.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 1 décembre 2015

Auteur : Jean-Marie de Bourqueney

Nous croyons savoir ! Mais rien n’est pire que de croire cela ! La différence entre un intégriste et un croyant, c’est que le croyant sait qu’il croit mais l’intégriste croit qu’il sait. Aujourd’hui les fous nazillons de Daesh, nous ne les raisonnerons pas. Mais précisément, ne tombons pas dans leur piège. Cultivons notre subtilité face à leur bêtise. Notre regard sur la foi et sur la religion, mais aussi sur la vie tout simplement, passe nécessairement par un espace d’autonomie de l’individu dans ses choix et ses convictions. La notion même de « valeur », qui leur est étrangère, ne peut naître que de cette autonomie. Kierkegaard parle de « stade éthique » pour définir la recherche de cohérence de l’individu dans une libre acceptation de ses propres responsabilités. Ne cherchons donc pas à convaincre ces fous.

En revanche, ce serait les faire gagner un peu que de sombrer dans la même facilité, celle qui définit la vérité sans discussion. Nous avons des convictions fortes, mais la conviction ne signifie pas nécessairement l’imposition à tous d’une vague opinion déraisonnée et si loin du texte coranique. Ces fanatiques prennent Dieu en prétexte pour haïr toujours plus. Ces traîtres de l’islam dévoient une religion si belle et riche de cultures. Pour eux, la vie humaine n’a plus aucune valeur ; ils méprisent l’idée même d’un être humain créé à l’image de Dieu. Pour eux, la liberté, l’égalité et la fraternité sont les symboles du diable.

Le bien à chercher

Mais attention, si l’on sait où est le mal absolu, le bien n’est jamais une évidence. Il est toujours à chercher. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

À mes moutons, je donne la vie éternelle

La vie chrétienne en quelques versets : Être mouton à la suite du berger pour trouver sa place dans l'éternité de Dieu.

Un contenu proposé par Campus protestant

Le baptême de Jésus : « laisse faire ! »

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
Les femmes, des "vases plus faibles" ?

Les femmes, des « vases plus faibles » ?

La description que Pierre nous propose des femmes comme étant des ‘vases plus faibles’ fait partie de ces textes difficiles à entendre aujourd’hui.

Un contenu proposé par Servir ensemble

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants