Le changement, un signe de sagesse en politique

Le pasteur Olivier Brès espère voir émerger une nouvelle classe politique en vue l'élection présidentielle de 2017.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 25 janvier 2016

Auteur : Olivier Brès

L’année 2016 sera pénible. Pénible puisqu’il sera continuellement question de l’élection présidentielle de 2017 plutôt que des enjeux du futur. Déjà la fin de 2015, avec ses attentats et ses guerres, a été lue au travers du prisme de l’élection à venir. Les paroles et les actes des « présidentiables » ont été interprétés au seul critère de leur utilité électorale à venir. Qu’est-ce que cela va être en 2016 ! Les Français en ont déjà assez, qui affirment dans les sondages ne surtout pas vouloir les mêmes candidats qu’en 2007. Les Français sont-ils si versatiles que cela ? Ont-ils vraiment tort de vouloir changer de dirigeants ? Nous pourrions entendre cette volonté, non pas comme un défaut mais peut-être comme un signe de sagesse.

Le premier livre de Samuel peut nous aider à accepter et même à encourager ce désir. Certains d’entre vous se souviennent de l’appel de Dieu à Samuel, dans la maison du sacrificateur Eli : « Samuel ! » Et la réponse de Samuel : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ! » Mais ce qu’il faut garder en mémoire, c’est que Samuel va prendre la place des fils d’Eli qui devaient succéder à leur père, mais qui détournaient les sacrifices à leur profit (1 Sam 2,12ss). Si cette histoire ne vous revient pas en tête, peut-être vous rappellerez-vous celle de la désignation de Saul par Samuel ? […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Conflits dans l’Église : oser parler en face

Ce qui qualifie l'Église ce n'est pas l'absence de conflit mais comment est-ce qu'elle résout les conflits. L'Évangile propose plusieurs pistes.

Un contenu proposé par Campus protestant

La foi de l’apôtre Pierre mise à l’épreuve

Pierre affirme sa foi : Jésus est le Fils de Dieu. C'est le fondement sur lequel se construira la communauté des croyants, l'Église. Explication de Matthieu 16, 13-20.

Un contenu proposé par Campus protestant

Pas de superstition car nous sommes de la race de Dieu

"En toutes choses, notre responsabilité personnelle est engagée directement sur le cours des événements". Une prédication du pasteur James Woody.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Jésus, notre socle dans la crise du Covid

A quoi s’accrocher dans cette période troublée ? Jésus, propose Grace Nkunda, directrice du Foyer de Grenelle.

Un contenu proposé par Blog pop

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast