Les chrétiens et le pardon

Les chrétiens et le pardon

Comment les catholiques et les protestants abordent-ils le pardon ? Le pasteur Antoine Nouis propose un éclairage théologique sur cette notion.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 26 novembre 2014

Auteur : Antoine Nouis

Le pardon est tellement central dans la vie chrétienne que l’Église catholique l’a inscrit au centre de sa pastorale à travers le sacrement de réconciliation. Ce dernier se fonde sur le verset dans lequel Jésus dit à ses disciples : « À qui vous pardonnerez les péchés, ceux-ci sont pardonnés; à qui vous les retiendrez, ils sont retenus. » (Jn 20,23). Dieu a confié le pouvoir de pardonner à ses disciples et c’est au nom de ce principe que le prêtre peut accorder le pardon lors du sacrement.

Les Réformateurs ont interprété différemment ce verset en disant que ce qui est promis aux disciples ne s’adresse pas qu’aux prêtres mais à tous les baptisés. La Réforme a apporté une décléricalisation du pardon qui est au pouvoir de tous. Le pardon dépasse largement le cadre sacramentel de la confession selon le verset de l’épître de Jacques qui dit : « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. » (Jc 5,16)

Conscient de l’importance du pardon dans la vie de foi, Luther a été tenté de rajouter la réconciliation aux deux sacrements retenus par la Réforme que sont le baptême et la cène. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Jésus le bon berger

Le chapitre dix de l’évangile de Jean décrit les qualités du bon berger. Les commentaires du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

Aime ton prochain comme toi-même

Découvrez l'édito du numéro d'avril 2021 de Croire et Vivre.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Vive la critique !

Par le terme « critique », j’entends à la fois la lecture historico-critique des textes et la critique adressée par les personnes qui ne partagent pas cette foi.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

“Il est descendu aux enfers”. Vraiment ?

Que s’est-il passé entre la mort et la résurrection de Jésus ? Et quel est l’intérêt théologique de cet intervalle de temps ?

Un contenu proposé par Point-Théo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire