Les chrétiens sont-ils trop désunis?

Les chrétiens sont-ils trop désunis?

L’histoire de l’Eglise est faite de divisions. Mais les dernières décennies ont connu des rapprochements et réconciliations entre dénominations.

Un contenu proposé par Quart d'heure pour l'essentiel

Publié le 10 avril 2015

Auteur : René Progin

Lire directement l’article sur Quart d'heure pour l'essentiel

La multiplicité de dénominations au sein du christianisme et les guerres de religions au cours de l’Histoire peuvent étonner certains: «Pourquoi donc les chrétiens n’arrivent-ils pas à vivre ensemble? Comment peuvent-ils parler de réconciliation avec tous ces conflits?». Le pasteur Martin Hoegger, qui travaille pour le dialogue œcuménique dans l’Église réformée vaudoise (EERV), constate que ce n’est pas nouveau: «Dès le début, les disciples de Jésus ont eu de la peine à vivre cette unité dans la diversité, tombant parfois dans le jugement et la critique». Pour cette raison, Jésus a prié pour l’unité de ceux qui le suivraient: «Père, que tous soient un comme toi tu es un.»
Les tensions entre personnes se reflètent au niveau des Eglises. Martin Hoegger explique que «dans la manière dont Jésus a servi ses disciples, par exemple en leur lavant les pieds, il nous appelle à une relation d’accueil, de reconnaissance et de don réciproque.»

La Réforme, un échec?

L’Histoire n’est pas toujours glorieuse, avec notamment les guerres de religion entre catholiques et réformés. Martin Hoegger porte même un regard nuancé sur la Réforme. Il apprécie la volonté des Réformateurs de vouloir revenir aux sources du christianisme, mais regrette que l’unité de l’Église n’ait pas pu être maintenue. «A partir d’un certain moment, on ne se rencontrait plus, on ne s’aimait plus.»
Mais fin 2014, le pape François a encouragé la célébration commune du demi-millénaire de la Réforme; en réponse, il a reçu en janvier dernier une invitation de la Fédération Luthérienne Mondiale à prendre part aux célébrations à Wittenberg.

Lire la suite sur Quart d'heure pour l'essentiel

Dans la même rubrique...

La prééminence de l’homme sur la femme est-elle présente en Genèse 1.26-27 ?

La distinction fonctionnelle homme/femme et la subordination de la femme qu’elle suppose doivent trouver un autre appui que ce texte.

Un contenu proposé par Point-Théo

Le « credo » à l’apéro

Vous avez 3 minutes ? Les pasteurs François Bergouignan et James Woody vous proposent un apéritif théologique consacré au "credo". appelé aussi le Symbole des apôtres.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

Le jugement dernier

Le chapitre 25 de l’évangile de Matthieu dévoile que, à leur mort, les hommes seront jugés sur l’amour dont ils auront fait preuve toute leur vie.

Un contenu proposé par Campus protestant

« Artisans de paix au quotidien »

Jon Huckins et Jer Swigart nous rappellent que la réconciliation est la mission de Dieu, et que c'est aussi la vocation de son peuple.

Un contenu proposé par Éditions Farel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Quart d’heure pour l’essentiel

Tabloïd diffusé à grande échelle en Suisse romande et en France. Lancé en 2006 à l’occasion du Mondial de football, il propose un lieu de dialogue sur des questions existentielles autour d’événements tels un événement sportif d’envergure internationale ou une fête chrétienne.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast