Les délices de la gourmandise

Les délices de la gourmandise

Pourquoi l'acte de manger est-il tout à la fois sacré et sacrilège, source de tous les interdits et de tous les plaisirs ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 16 octobre 2013

Auteur : Alain Houziaux

Article de Janvier Gourmand (qui viendrait de gourm, gorge) n’a pas la même origine que « gourmet » (à l’origine, « valet chargé de conduire les vins »). « Gourmand » a longtemps signifié « qui mange avec voracité, de manière excessive ». Ce n’est que depuis le XVIIe siècle que le gourmand est aussi celui qui a du plaisir à manger. « Gourmand » a donc deux sens différents.

C’est par gourmandise que Noé (Gn 9,20-27) expérimenta pour la première fois les effets grisants du vin et dévoila sa nudité à ses fils, que Loth (Gn 19,31), en proie à l’ivresse, se laissa aller à des rapports incestueux avec ses filles, que Ésaü (Gn 25,34) préféra un plat de lentilles aux privilèges que lui conférait son droit d’aînesse. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Les armes de Dieu

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
L’ivraie dans le monde

L’ivraie dans le monde

Une analyse de la parabole de l’ivraie et du bon grain.

Un contenu proposé par Hokhma

Vers une nouvelle édition de la Traduction œcuménique de la Bible

Une nouvelle traduction de la Bible est en préparation. C’est une bonne nouvelle.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants