Les délices de la gourmandise

Les délices de la gourmandise

Pourquoi l'acte de manger est-il tout à la fois sacré et sacrilège, source de tous les interdits et de tous les plaisirs ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 16 octobre 2013

Auteur : Alain Houziaux

Article de Janvier Gourmand (qui viendrait de gourm, gorge) n’a pas la même origine que « gourmet » (à l’origine, « valet chargé de conduire les vins »). « Gourmand » a longtemps signifié « qui mange avec voracité, de manière excessive ». Ce n’est que depuis le XVIIe siècle que le gourmand est aussi celui qui a du plaisir à manger. « Gourmand » a donc deux sens différents.

C’est par gourmandise que Noé (Gn 9,20-27) expérimenta pour la première fois les effets grisants du vin et dévoila sa nudité à ses fils, que Loth (Gn 19,31), en proie à l’ivresse, se laissa aller à des rapports incestueux avec ses filles, que Ésaü (Gn 25,34) préféra un plat de lentilles aux privilèges que lui conférait son droit d’aînesse. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Les premiers chrétiens, de grands adeptes du vin ?

Le livre des Actes des Apôtres rapporte que, lors de la première Pentecôte, lorsque le Saint-Esprit promis est descendu sur les premiers croyants, des gens ont dit : « Ils sont complètement ivres ! »

Un contenu proposé par Croire et lire

L’importance de la petite bonté

La période de confinement que nous traversons est plus difficile pour beaucoup que le confinement du printemps dernier. Aussi, il est important de surtout ne pas négliger la petite bonté. Les explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Passer des frontières

Chaque humain est appelé à « passer des frontières ». Cette expression recouvre des réalités très différentes. Parcours avec Élie et Jésus (1 Rois 17 et Marc 7, 24-30).

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Remettre le christianisme en selle

Le christianisme est de moins en moins toléré en Europe du Sud ; en France il en vient à être rejeté – au mieux il est accepté comme folklore qu’il faut préserver comme on préserve la diversité des espèces animales.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram