Les dix commandements : "Honore ton père et ta mère"

Les dix commandements : « Honore ton père et ta mère »

La Bible appelle à honorer son père et sa mère... mais aussi à les quitter. Les deux commandements ne sont pas contradictoires. Il convient de trouver leur juste articulation.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 7 mars 2016

Auteur : Antoine Nouis

Le Premier Testament encadre la relation aux parents entre deux versets. Le premier dit : « Honore ton père et ta mère », et le second : « L’homme quittera son père et sa mère. » Honorer ou quitter ? Les deux verbes semblent opposés, ils sont pourtant complémentaires et peuvent entrer en résonance pour nous aider à trouver la juste distance avec ceux qui nous ont précédés. Dans cette page, nous méditerons l’honneur, et la semaine prochaine le fait de quitter.

Immédiateté ou fidélité

Le verbe honorer veut dire en hébreu glorifier, mais aussi donner du poids. Honorer ses parents, c’est les glorifier en accordant de l’importance à ce qu’ils ont été, aux combats qu’ils ont menés, aux fidélités qui ont été les leurs. Dans notre réflexion sur le sabbat, nous avons dit que le repos hebdomadaire était une façon de donner de l’importance aux temps et aux rythmes de la vie, alors que notre civilisation nous pousse à ne considérer que l’immédiat. Le temps renvoie aux notions de patience, de construction et de fidélité, alors que l’immédiateté suscite ce qu’on appelle en anglais la « me generation » : moi d’abord, rien avant, rien après, tout, tout de suite.

Une image de notre société est évoquée dans l’Odyssée lorsque, après une tempête, Ulysse ancre son bateau sur les rivages d’une île inconnue. Il envoie des marins pour prendre contact avec les habitants du pays. Ceux-ci les accueillent très gentiment et leur proposent de partager leur nourriture ordinaire. Malheureusement ce sont des lotophages, les mangeurs de lotos. Quand un humain ingurgite cette nourriture délicieuse, il oublie tout, il ne se souvient plus de son passé, il perd toute notion de qui il est, d’où il vient, et où il va. Il baigne dans une douce quiétude, la vie n’est plus autre chose qu’une succession de petits plaisirs. Quand Ulysse retrouve ses compagnons, ils sont anesthésiés dans une espèce de bonheur qui paralyse toute mémoire. Ulysse les prend par la peau du cou et les force à quitter cette île paradisiaque qui est un piège pour les humains. Le but de son voyage n’est pas de s’enivrer de lotos, mais de retourner à Ithaque. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Une histoire d’argile

La parole de Luc-Olivier Bosset, pasteur de l’Église protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Femmes symboliques de la Bible

Egbert Rooze, bibliste et théologien belge, propose ici dix portraits de femmes qui font l’objet d’un récit dans le Premier ou dans le Nouveau Testament.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Des plis pour la vie !

La parole de Carine Frank, pasteure de l’Église protestante unie de Montbélliard.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Frères et sœurs

« On choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille » est une affirmation qui laisse entendre que les relations familiales peuvent être très compliquées. Vous êtes ici invités à un parcours biblique sur la question de la fraternité.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants