Les médias français n'aiment pas la théologie

Les médias français n’aiment pas la théologie

Dans son éditorial de novembre 2012 pour Evangile et liberté, Raphaël Picon s’élève contre l’absence des théologiens français dans les débats médiatiques.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Publié le 10 novembre 2012

Auteur : Raphaël Picon

Lire directement l’article sur Évangile et liberté

Dans la bouche de nombreux journalistes, ce mot est un gros mot. Il est d’emblée synonyme d’idéologie, de discours alambiqués, de vieilles querelles byzantines. Beaucoup d’universitaires français partagent ce mépris. Les seuls théologiens dont on parle, ce sont ces imams salafistes qui excitent leurs fidèles. Tout récemment, l’un des plus grands théologiens français, Gabriel Vahanian, est décédé. Qui en France en a parlé hormis Réforme et nous ? Le Times lui a consacré plusieurs colonnes en Amérique. Bon nombre de nos théologiens français auraient été connus dans le monde entier s’ils avaient été allemands ou américains.

Le problème de cette incurie et de ce mépris collectif à l’endroit de la théologie, c’est qu’il fait le lit des intégrismes et notamment de l’islamisme. Pour parler dans les médias des caricatures de Charlie Hebdo, on invite sociologues, anthropologues, commentateurs professionnels. Chacun a son mot à dire. Jamais un théologien ! C’est pourtant lui, et sans doute lui seul, que les imams, ceux-là même qui instruisent les fidèles, auraient une chance d’écouter.

Être croyant sans être crétin

Seule la théologie critique et libérale, peut nous sortir de l’obscurantisme, car elle seule nous apprend à ne pas confondre la réalité ultime, appelons-la Dieu, avec ce qu’on peut dire à son sujet. Seule la théologie peut lutter contre l’idolâtrie et la transformation de la Bible ou du Coran en code civil ou en code pénal. Seuls les penseurs de l’islam dit des Lumières, s’ils avaient une chance d’être entendus, pourraient construire un autre islam.

Évangile et liberté n’a peut-être jamais été socialement si nécessaire. Il défend la possibilité d’être croyant sans être crétin, et sans passer ses loisirs à réfléchir au sexe des anges. On ne sauvera l’islam de l’islamisme radical qu’en donnant la voix à ceux que notre société ignore superbement : les théologiens! […]

Lire la suite sur Évangile et liberté

Dans la même rubrique...

De l’âme et de l’esprit

L’être humain est-il un corps et une âme, comme l’a toujours pensé la théologie chrétienne ?

Un contenu proposé par Point-Théo

Une femme cananéenne amène Jésus à changer ses plans

Une femme cananéenne qui reconnait la place première d'Israël dans le projet de Dieu, a l'audace de revendiquer une place pour elle aussi. Par son insistance, elle va réussir à convaincre Jésus.

Un contenu proposé par Campus protestant

Multiplication des pains : ce qu’il faut retenir du miracle

Au travers d'un repas, l'Évangile nous rejoint dans ce qu'il y a de plus humain dans nos existences.

Un contenu proposé par Campus protestant

Se sentir vivant

"Nous sommes à un moment de notre vie sociale où ce dont nous avons le plus besoin est de nous sentir vivants". Une prédication du pasteur James Woody.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Évangile et liberté

Évangile et liberté est le mensuel francophone du Protestantisme libéral. Chaque mois Évangile et liberté propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses