Les symboles de Noël sont-ils chrétiens ou païens ?

Les symboles de Noël sont-ils chrétiens ou païens ?

Le sapin, les guirlandes, le réveillon, les cadeaux… Et la naissance de Jésus dans tout cela ? Réforme a mené l’enquête pour savoir ce qui, parmi les symboles de Noël, relevait de la foi chrétienne ou des traditions païennes.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 20 décembre 2012

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Le premier « arbre de Noël » apparaît à Sélestat en Alsace en 1521. Il arrive en France de l’intérieur en 1738, apporté par l’épouse lorraine de Louis XV, Marie Leszczynska. Avant cela, la tradition était plutôt de planter un tel arbre au mois de mai, et ce rite portait le nom de « esmayen », qui signifie « planter le mai » en alsacien. Mai et décembre, « ce sont les deux axes de l’année, été et hiver, matérialisés par un arbre à feuilles persistantes comme symbole de la permanence et du renouveau perpétuel. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Et si Dieu n’existait pas ?

Une prédication de Louis Pernot, pasteur de l'Eglise protestante unie de l'Etoile.

Un contenu proposé par Église de l’Etoile
« On a développé l’idée d’une femme incapable d’être autonome »

« On a développé l’idée d’une femme incapable d’être autonome »

Élisabeth Parmentier, théologienne professeure à l’Université de Genève, revient sur l’impact des interprétations misogynes de la Bible dans l’histoire du christianisme.

Un contenu proposé par Réformés

« Quelle est cette confiance ? »

La parole de Robin Sautter, pasteur de l’Église protestante unie de Romans-sur-Isère.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants