Manger comme on croit

De mes premiers cultes je ne garde que peu de souvenirs. Du pasteur, je ne vois que la robe. Des sermons pas une parole, des chants pas un air.

Un contenu proposé par bonne nouvelle

Publié le 7 septembre 2015

Lire directement l’article sur bonne nouvelle

De mes premiers cultes, je me rappelle le froid matinal qui m’obligeait à garder ma veste dans l’édifice de pierre. Et l’apaisement provoqué par le plafond peint aux couleurs de l’été indien. Je me souviens surtout de mon impatience. Celle de voir venir la cène. Je n’avais d’yeux, je l’avoue, que pour l’énorme miche de pain déposée sur la table derrière le pasteur. Un pain blanc moelleux et encore tiède, dont je ne pourrais me délecter que d’une infime morce.

Aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de culpabiliser un peu de n’avoir été mue jusqu’à l’église que par les plaisirs de la table. Quelle ne fut pas ma surprise alors de découvrir que pour le nouveau professeur de théologie pratique de l’Université de Lausanne, Olivier Bauer, « la foi ne passe pas seulement par les oreilles ou par les yeux, mais aussi par la bouche, par le nez ou par le sens du toucher ». […]

Lire la suite sur bonne nouvelle

Dans la même rubrique...

Abraham, Jacob, David… ont-ils vraiment existé ?

L’existence des personnages de la Bible est-elle confirmée par l’archéologie ou les textes d’autres traditions environnantes ? Eléments de réponse avec l'historien Michael Langlois.

Un contenu proposé par Campus protestant

Pourquoi tant de repas dans les Évangiles ?

Les repas prennent une grande place dans la vie de Jésus. Pour l'historien et théologien Daniel Marguerat ils sont à l'image du Dieu de Jésus.

Un contenu proposé par Campus protestant

Le repos par la foi seule

Découvrez l'édito du numéro double août-septembre 2020 de Nuance : « Le salaire du repos »

Un contenu proposé par Nuance

Célébrer la beauté, une démarche spirituelle

Lorsque la vérité est brisée par le mensonge et que la bonté est écrasée par la méchanceté, la beauté demeure. Elle défie les systèmes totalitaires les plus inhumains, comme les sociétés les plus matérialistes.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bonne nouvelle

bonne nouvelle était le mensuel de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud, en Suisse. Il proposait des interviews, dossiers sur des thèmes d’actualité, reportages, informations et réflexions sur l’Église et la vie spirituelle.

Suite à l’interruption de parution du mensuel en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram