Quel est le sens de ces bandelettes que les juifs portent à la taille ?

La question d'un visiteur et la réponse d'un pasteur.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 20 septembre 2017

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Bonjour
Quelle est la signification des bandelettes attachées au niveau de la taille des pantalons des hommes de confession juive ?
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Ces fils qui dépassent à la ceinture de certains juifs dans la rue sont des « tsitsit ».

Ils les portent pour obéir à ce passage du livre des Nombres 15:37-40 « L’Eternel dit à Moïse : Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur qu’ils se fassent, de génération en génération, une frange au bord de leurs vêtements, et qu’ils mettent un cordon bleu sur cette frange du bord de leurs vêtements. Quand vous aurez cette frange, vous la regarderez, et vous vous souviendrez de tous les commandements de l’Eternel pour les mettre en pratique, et vous ne suivrez pas les désirs de vos coeurs et de vos yeux pour vous laisser entraîner à l’infidélité. Vous vous souviendrez ainsi de mes commandements, vous les mettrez en pratique, et vous serez saints pour votre Dieu. »

Ces fils sont présents aux 4 coins du châle de prière que portent les juifs quand ils prient. Mais afin d’obéir à ce commandement à toute heure du jour, le juif orthodoxe porte sous sa chemise une sorte de petit poncho en tissus fait pour porter des tsitist aux 4 coins, car un tee-shirt n’a pas de coins et ce serait donc difficile d’appliquer ce commandement à la lettre ainsi. Et puisque le verset dit que l’utilité de ces tsitsit est qu’on puisse les regarder, il est assez logique qu’il faille qu’ils dépassent à l’extérieur. Ils sont donc comme un rappel à faire attention aux commandements de la Loi de Moïse. Un rappel pour celui qui les porte, en particulier quand il prie mais aussi pour ceux qui les voient. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Érasme (1469-1536)

Érasme, grande figure de l’humanisme du 16ème siècle, est un esprit ouvert et cultivé, européen avant l’heure. Il est l’artisan de la première édition critique du Nouveau Testament en grec parue en 1516.

Un contenu proposé par Musée protestant

Marthe et Marie : quelle place pour les femmes dans l’Évangile ?

En confirmant Marie dans sa place de disciple, Jésus pose le signe d'un évangile qui s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes.

Un contenu proposé par Campus protestant
Graine de sel : « Si le grain ne meurt… »

Graine de sel : « si le grain ne meurt… »

Il est des paroles bibliques qui résonnent au-delà des cercles de connaisseurs ou de pratiquants.

Un contenu proposé par Proteste