Quelle différence entre protestants et catholiques sur la communion ?

Quelle différence entre protestants et catholiques sur la communion ?

La réponse du pasteur Marc Pernot.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 9 octobre 2015

Auteur : Marc Pernot

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai lu ces « questions réponses » et je n’ai pas trouvé à première vue ce qui m’intéresse vraiment ; Je m’occupe d’un groupe de jeunes « 18-35 ans » qui se retrouve régulièrement à la communauté œcuménique
De Taizé, afin de préparer les grandes rencontres œcuméniques de fin d’année ; hier, le partage est parti sur cette différence entre protestants et catholiques sur la communion.
A partir de quand et pourquoi, les uns considèrent la présence du Christ dans l’eucharistie et pour les autres juste un rappel, un partage ….

Je n’ai pas sur quoi leur répondre …

 

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Madame

Merci pour votre démarche, et bravo pour votre action.

Pour nous, la communion est plus qu’un rappel, un partage. Le pain et le vin sont signe de la grâce de Dieu. Nous prenons et mangeons le pain, nous buvons dans la coupe, quand c’est fait par la foi, dans la volonté de vivre de cette grâce de Dieu manifestée dans le corps du Christ brisé pour nous, nous sommes incorporé dans le corps du Christ.
Donc oui, la dimension de mémoire du Christ est importante (voir le « faites ceci en mémoire de moi »

Oui, la dimension de partage est importante afin de marquer la dimension universelle du corps du Christ.
Mais il y a plus qu’une mémoire et un partage. A l’origine de cette mémoire il y a la grâce de Dieu manifestée en Christ. Pendant il y a le Christ présent quand deux ou trois sont réunis en son nom. Et dans l’effet il y a le corps du Christ qui est tissé par les effets de cette grâce.

On en peut donc pas dire non plus que nous ne considérions pas le corps du Christ dans l’Eucharistie. Mais nous ne la plaçons pas dans la matière du pain et du vin. C’est une présence spirituelle, et c’est une présence corporelle dans le corps mystique. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Si, j’ai peur… et alors ?

Découvrez l'édito du numéro de mai de Paroles protestantes Paris dont le dossier de une est consacré aux chrétiens persécutés dans le monde.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Selon Saint Augustin, il n’y a pas de régime politique chrétien

L’important est l’entente entre gouvernants et gouvernés. L’amélioration de la société ne peut venir d’en haut. La société change dans la mesure où le peuple écoute le message de L’Evangile. Entretien avec le professeur Jean-Marie Salamito.

Un contenu proposé par Campus protestant

Prêt à vivre le défi de la soumission mutuelle dans l’Église ?

Comment les Églises locales peuvent-elles avancer pour vivre un « soumettez-vous les uns aux autres » sain et libérateur ?

Un contenu proposé par Servir ensemble

Jésus envoie ses disciples en mission

Jésus retrouve ses disciples sur une montagne en Galilée. Dans la Bible, la montagne est comme le désert, c’est un lieu à part où l’on se rapproche de Dieu. Ici, c’est le lieu de la rencontre avec le ressuscité.

Un contenu proposé par Campus protestant