Qu’est-ce qui a changé dans la foi protestante du XVIe au XXIe siècle ?

Qu’est-ce qui a changé dans la foi protestante du XVIe au XXIe siècle ?

La réponse du pasteur Marc Pernot.

Un contenu proposé par Lab'Oratoire

Publié le 7 juillet 2016

Lire directement l’article sur Lab'Oratoire

Question d’un visiteur :

Nouvelle convertie, j’aimerais étudier sur le thème : « Protestantisme du XVIe siècle et protestantisme du XXIe, qu’est ce qui a changé ? ». Y a-t-il déjà eu des travaux ou des conférences sur ce thème? Merci beaucoup en avance.

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Bravo pour votre démarche de foi libre, sincère et intelligente.

Cette suggestion que vous faites est bien intéressante. Effectivement, dans notre église de l’Oratoire en particulier et dans l’église protestante de type « réformé » ou « presbytérien », nous ne sommes pas lié par ce que pensent les réformateurs et autres théologiens du XVIe siècle, mais plutôt au meilleur de ce que fut leur méthode : la théologie et l’église doit être réformée sans cesse (tout dogme est d’une pertinence relative, Dieu étant toujours au delà de ce que l’on peut penser et dire de lui). L’accès à chacun aux écritures pour une interprétation personnelle, le sacerdoce universel (s’il y a des théologiens professionnels, ils n’en sont pas plus proches de Dieu pour autant, tout croyant étant appelé à être prêtre, prophète et roi en Christ). L’église, les sacrements et les rites sont seconds et secondaires, des outils pédagogiques destinés à aider le croyant dans son cheminement de foi. […]

Lire la suite sur Lab'Oratoire

Dans la même rubrique...

Appeler Dieu « Seigneur » est-il passé de mode ?

Pour garder sa fraîcheur, l’Église a besoin de ressources linguistiques, dans le but de rester pertinente et contemporaine. De quoi bouleverser notre langage !

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

La parabole des « talents » : ce qu’elle dit, ce qu’elle ne dit pas

Par sa longueur, cette parabole sur le royaume des cieux ou la venue du Seigneur soulève chez le lecteur diverses questions, auxquelles elle apporte – ou non – des réponses.

Un contenu proposé par Point-Théo

C’est quoi la théologie verte ?

Les explications du sociologue et écothéologien Michel-Maxime Egger.

Un contenu proposé par Campus protestant

Jésus et ses ami(e)s

Les évangiles nous font réaliser que Jésus ne se séparait de ses douze disciples que dans de rares occasions : lorsqu’il les envoyait en mission ou quand il voulait se mettre à l’écart pour prier.

Un contenu proposé par Croire et vivre