Un monde sans fin

Un monde sans fin

La fin du monde n’aura pas lieu le 21 décembre 2012, quoi qu’en disent les crédules et les adeptes d’un calendrier maya mal interprété. Mais qu’évoque ce concept pour les théologiens chrétiens, musulman et juif ? Qu’en pensent les scientifiques, pour qui l’univers est en croissance indéfinie ? Points de vue, questions et réponses. Sans inquiétude aucune !

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 13 décembre 2012

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Cet exemplaire de Réforme est-il l’un des tout derniers ? Le monde tel que nous le connaissons aura-t-il disparu le 22 décembre prochain, comme une certaine interprétation du calendrier maya le laisse présager ? De telles interrogations amuseraient sans doute bien les Mayas eux-mêmes, qui avaient une compréhension du temps cyclique, sans début et… sans fin. L’apocalypse pour les Mayas n’a aucun sens. Dans leur compréhension du cosmos, le 22 décembre 2012 marque la fin d’un cycle de 5 000 ans, et le commencement d’un nouveau. Mais lequel ?

Face aux interrogations de certains, inquiets ou amusés d’une éventuelle fin du monde immédiate, […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Vivre, prier & méditer

Vivre, prier & méditer

Un livre de prières et de méditations abondement illustré.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Jésus devant Pilate

Pilate interroge Jésus sur sa royauté. Il est certes roi, mais de quel royaume ?

Un contenu proposé par Campus protestant

Les noces de Cana

Pour son premier signe, Jésus propose une belle image d'Évangile : il transforme 600 litres d'eau en bon vin !

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants