Un monde sans fin

Un monde sans fin

La fin du monde n’aura pas lieu le 21 décembre 2012, quoi qu’en disent les crédules et les adeptes d’un calendrier maya mal interprété. Mais qu’évoque ce concept pour les théologiens chrétiens, musulman et juif ? Qu’en pensent les scientifiques, pour qui l’univers est en croissance indéfinie ? Points de vue, questions et réponses. Sans inquiétude aucune !

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 13 décembre 2012

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Cet exemplaire de Réforme est-il l’un des tout derniers ? Le monde tel que nous le connaissons aura-t-il disparu le 22 décembre prochain, comme une certaine interprétation du calendrier maya le laisse présager ? De telles interrogations amuseraient sans doute bien les Mayas eux-mêmes, qui avaient une compréhension du temps cyclique, sans début et… sans fin. L’apocalypse pour les Mayas n’a aucun sens. Dans leur compréhension du cosmos, le 22 décembre 2012 marque la fin d’un cycle de 5 000 ans, et le commencement d’un nouveau. Mais lequel ?

Face aux interrogations de certains, inquiets ou amusés d’une éventuelle fin du monde immédiate, […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Écologie et foi, les protestants parlent et agissent

La parole de Joël Dahan, pasteur de l’Église protestante unie du Bergeracois.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr
Les 5 solas, entre slogans et confession de foi

Les 5 solas, entre slogans et confession de foi

Sola gratia, sola fide, sola scriptura, solus Christus, soli Deo gloria... On résume parfois le cœur théologique de la Réforme à la formulation des cinq « slogans ».

Un contenu proposé par Point-Théo
Témoigner de sa foi sans être absurde ni redondant

Témoigner de sa foi sans être absurde ni redondant

Comment présenter les grands concepts de la foi chrétienne (le péché, la gloire, le salut…) de manière à ce qu’ils fassent sens pour le plus grand nombre ?

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Accepter ses limites

A force de tout vouloir contrôler, on ne maîtrise finalement plus grand chose. Petite leçon de théologie sur le "lâcher-prise" avec la pasteure Nadia Bolz-Weber.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram