« L’amour, une invention chrétienne »

« L’amour, une invention chrétienne »

Jean d’Ormesson est l’écrivain le plus populaire de France. Il sort "Comme un chant d’espérance". Un livre qui enchante ses lecteurs avec grâce et légèreté, tout en abordant des sujets graves.

Un contenu proposé par La Vie Protestante

Publié le 23 septembre 2014

Auteur : Vincent Volet

Lire directement l’article sur La Vie Protestante

Dans votre roman Comme un chant d’espérance, Dieu est le personnage principal. Le romancier que vous êtes s’est-il transformé en prophète ?

Jean d’Ormesson : Non, certainement pas en prophète. Mais il est vrai que je me suis beaucoup occupé de Dieu. L’un de mes premiers livres s’appelait Au plaisir de Dieu. Et dans mon dernier livre, Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit, Dieu est très présent. Je me suis occupé de l’histoire de l’humanité et de l’Univers, je suis remonté jusqu’au big bang… Et puis je me suis rappelé une formule de Flaubert qui voulait écrire « un livre sur rien ». Je me suis dit, quand est-ce qu’il n’y a rien ? Avant le big bang, il n’y a rien. Et que peut-il y avoir avant le big bang ? Dieu. Comme un chant d’espérance, qui sort dans la maison d’édition de ma fille, est un livre où le personnage principal est Dieu, Dieu avant les hommes.

Vous vous êtes pourtant parfois présenté comme agnostique

Nous ne pouvons rien savoir de Dieu que d’espérer qu’il existe. Le Christ a fait la seule révolution qui ait vraiment existé : « Aimez-vous les uns les autres », il n’y a pas de commandement plus important que celui-là. Je crois à l’égalité des gens. C’est une idée chrétienne. Il y a dans Matthieu une formule que je trouve merveilleuse : « Ne demandez pas quand viendra le royaume de Dieu, ne dites pas “Le royaume de Dieu est ici, le royaume de Dieu est là. « Le royaume de Dieu est parmi vous. » C’est magnifique.

Dans votre dernier livre, Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit, vous mêlez la fiction aux souvenirs et à des réflexions sur la science et le temps… L’écriture est pour vous un travail, ou juste un plaisir ?

J’ai toujours défendu l’idée que la littérature était un plaisir. Ecrire, en revanche, est un travail. C’est une joie et une souffrance. Ce qui fait un bon livre, ce n’est pas une histoire. Une histoire, c’est bien, mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel de l’écriture, ce sont les mots, le style. A un jeune peintre qui lui disait : « J’ai plein d’idées sur la peinture », Renoir aurait répondu : « On ne peint pas avec des idées. On peint avec des couleurs et des formes. » De la même façon, on n’écrit pas un roman avec une histoire, ni avec des idées, on écrit un roman avec des mots. C’est ce qu’on appelle le style. Voilà ce qui fait un écrivain. […]

Lire la suite sur La Vie Protestante

Dans la même rubrique...

Conseils pour une rentrée en forme

Après un été farniente, apéro et glaces, après s’être couché tard et ne pas avoir mangé équilibré : Magali Moegle, diététicienne, nous apporte de beaux conseils pour une rentrée en forme !

Un contenu proposé par Phare FM

En vacances, chez soi ! C’est possible ?

Comment me sentir en vacances sans partir en vacances ? Nous sommes nombreuses cette année à ne pas pouvoir ou vouloir partir. L'occasion de partager quelques conseils...

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

Les ambiguïtés du volontourisme

Voyager en donnant de sa personne? Une belle idée, mais qui peut contribuer à renforcer des stéréotypes, explique Melissa Girardet anthropologue.

Un contenu proposé par Réformés

En couple, réussir à se comprendre !

Entre conjoints, cela ne coule pas de source. Toutefois, cela peut se développer. Fabienne Dubath, infirmière spécialisée en suivis de couples et familles nous en dit plus.

Un contenu proposé par Family

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

La Vie Protestante

La Vie Protestante était un journal de spiritualité édité par l’Église protestante de Genève. Fort de 70 ans d’expérience, le mensuel abordait les thèmes qui font débat et qui interrogent l’homme. Dans un monde en mutation profonde, La Vie Protestante traitait la question du sens et portait un regard éthique et humaniste sur les enjeux de notre société et sur les grandes valeurs spirituelles.

Suite à l’interruption de parution du journal en novembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses