15 juillet 1606. Rembrandt et la Bible

15 juillet 1606. Rembrandt et la Bible

La Bible redécouverte par la Réforme est pour lui et tant d‘autres peintres hollandais un grand livre d'inspiration artistique.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 15 juillet 2018

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Il s’agit du peintre biblique par excellence. Puisant essentiellement son inspiration dans la Bible, il en actualise au gré d‘une lecture quotidienne les textes de l‘ancien et du Nouveau testament. Il bénéficia de l‘influence de pasteurs tant réformés que mennonites.

Rembrandt van Rijn est né le 15 juillet 1606 à Leyde. Figure de proue de la peinture néerlandaise, Rembrandt a consacré de très nombreux tableaux, eaux-fortes et dessins à des sujets bibliques. Ce qui fait de lui, Le peintre biblique par excellence, puisant essentiellement son inspiration dans la Bible, il en actualise les textes, au gré de sa lecture quotidienne.
Il en est ainsi pour les textes de l’Ancien Testament : avec une prédilection pour les histoires d’Abraham, Isaac et Jacob, de Joseph, de Samson de Saül et David. Le Nouveau testament aussi sert d’inspiration à de […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Sur le même thème

Deux œuvres rares de Rembrandt enfin réunies

Deux œuvres de Rembrandt enfin réunies

Deux musées européens prestigieux, le Louvre et le Rijksmuseum aux Pays-Bas, ont travaillé ensemble pour protéger un trésor commun.

Un contenu proposé par Croire et Vivre
22 juin 1634. Rembrandt, Saskia et les Mennonites

22 juin 1634. Rembrandt, Saskia et les Mennonites

Rembrandt (1606-1669), l’un des plus grands artistes de tous les temps, a vécu en Hollande au siècle d’or et a eu des relations étroites avec les Mennonites d’Amsterdam.

Un contenu proposé par Un jour dans l’histoire
Esquisse d’une théologie agnostique

Esquisse d’une théologie agnostique

Nombre de tableaux de Rembrandt sont des combats entre l’ombre et la lumière. Un liseré de clarté profile le contour des visages en les arrachant à l’obscurité. C’est ce que l’on appelle la technique du clair-obscur.

Un contenu proposé par Évangile et liberté