17 août 1761. William Carey et la Mission des temps modernes

17 août 1761. William Carey et la Mission des temps modernes

William Carey (1761 – 1834). humble cordonnier a été appelé « le père des missions protestantes ».

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 17 août 2016

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Le jeune William passait presque tout son temps libre à lire les récits de grands voyageurs tels que le Capitaine Cook, qui explorait le Pacifique quand Carey était petit. Carey se convertit à l’âge de 18 ans sous l’influence d’un ami qui était apprenti cordonnier comme lui, et quatre ans plus tard il fut baptisé par le pasteur baptiste du coin.

Bien que prédicateur médiocre il fut consacré pasteur en 1786 mais dut travailler comme cordonnier et instituteur pour vivre. Il continuait d’être passionné par la géographie et les langues, et il apprit le latin, le grec, l’hébreu, le français et le néerlandais tout en faisant son travail de cordonnier !

Carey était travaillé par la pensée que de vastes populations du monde n’avaient jamais entendu l’évangile (…) En octobre 1792 de la même année, une douzaine de personnes fonda la mission qui existe toujours aujourd’hui sous le nom de la Baptist Missionary Society (BMS). […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Les illusions obscurantistes du « Connais-toi toi-même » (2)

Cette formule a bonne presse mais quelles sont ses significations ? Dans cette deuxième partie : « Socrate : « connais-toi toi-même » contre la créativité.

Un contenu proposé par Le blog d’Yves Roucaute

« Ondine », une belle histoire d’amour tragique

Le film revisite le mythe d’Ondine qui raconte l’histoire d’une jeune fille vivant dans un lac et que les jeunes hommes au coeur brisé viennent rechercher en quête d’amour.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat présente les films à l'affiche avec notamment "Yalda la nuit du pardon" de Massoud Bakhshi, "La Femme qui s’est enfui" de Hong Sang Soo et s'entretient avec Raphaël Jacoulot pour son film "L’Enfant rêvé".

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Martin Bucer, un réformateur méconnu

Dans son livre, Jacques Blandenier retrace la vie de ce théologien, grand oublié des figures de la première génération de réformateurs.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici