18 décembre 1865. Abolition de l'esclavage aux États-Unis

18 décembre 1865. Abolition de l’esclavage aux États-Unis

« Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux États-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction », énonce le 3e amendement.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 18 décembre 2017

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

La Guerre de Sécession (ou Civil War) est à peine terminée que le Congrès tranche sur ce qui en fut la cause directe : l’esclavage dans les plantations de coton du Sud, la mésentente entre les planteurs distingués du Sud et les industriels frustes du Nord ayant fait le reste.

Dans les premiers temps de la guerre civile, le président Abraham Lincoln s’était refusé à abolir brutalement l’esclavage pour ne pas enfreindre l’autonomie garantie aux États par la Constitution fédérale de 1787. Lui-même jugeait l’esclavage moralement intolérable mais ne concevait pas, comme la plupart de ses concitoyens, que les anciens esclaves noirs pussent massivement obtenir une pleine et entière citoyenneté, à égalité avec les Blancs. Mais à mesure que se creuse le fossé entre les frères ennemis, le président se résigne à franchir le pas vers l’abolition et à l’utiliser comme arme de guerre. C’est ainsi que le 22 septembre 1862, quelques jours après le premier succès nordiste à la bataille d’Antietam, Lincoln annonce l’émancipation des esclaves dans les États qui […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Coup de projecteur sur Aretha Franklin

Coup de projecteur sur Aretha Franklin

L'émission "Ça jazze au 2ième étage" vous emmène à la découverte de cette grande artiste.

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte
Protestantisme et islam : une étonnante proximité

Protestantisme et islam : une étonnante proximité

Il se trouve que le protestantisme, et singulièrement celui de France, a par rapport à l’islam une position particulière liée à son histoire.

Un contenu proposé par Évangile et liberté
Les anges et tous les saints

Les anges et tous les saints

Cette manière de renoncer totalement à la vie civile m’a beaucoup questionnée. C’est assurément l’intérêt de ce roman si talentueux.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines