19 août 1819. Napoléon et la Bible

19 août 1819. Napoléon et la Bible

Napoléon 1er (1769-1821) fit toujours une place à la Bible parmi ses livres. Au Trianon, se trouvait la Bible de Sacy en douze volumes ; à la Malmaison, la même Bible sur vélin.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 19 août 2016

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Napoléon avait pour ses guerres une bibliothèque de campagne. Elle était logée dans des caisses d’acajou recouvertes de cuir et garnies de drap vert. Les livres y étaient placés comme sur les rayons d’une bibliothèque. Un catalogue indiquait pour chaque ouvrage le numéro de la caisse.

La bibliothèque de campagne de Napoléon 1er contenait le saint volume. On peut rle dire avec certitude et cela d’après un document très précis, contenu dans le portefeuille du baron Fain, premier secrétaire du cabinet de l’Empereur. Ce portefeuille, trouvé à Charleroi le 18 juin 1815, le jour même de la bataille de Waterloo, par un officier belge, contenait la description de la bibliothèque de huit cents volumes que l’empereur avait fait placer dans ses bagages. Or, le volume inscrit en tête de ce catalogue est une Bible in-18 en huit volumes, vraisemblablement la Bible de Corbin, de 1643.

La Bible accompagna Napoléon à l’île d’Elbe. On a retrouvé une Bible italienne qu’il lut et annota pendant son séjour dans cette île. Et la Bible l’accompagna aussi à Sainte-Hélène, où d’après Madame de Montholon, il lut l’Ancien Testament, tout l’Évangile, et les Actes des apôtres. […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Catherine de Médicis

Céline Borello signe ici un beau portrait, dans un format très appréciable et accessible au grand public permettant au curieux d’entrer dans l’histoire de France pour qu’à la fin sa vision de cette grande dame en ressorte changée.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Plongée dans la psychanalyse avec Gérard Haddad (3)

Suite à la série « En thérapie », le psychanalyste Gérard Haddad explique que c’est la rivalité fraternelle et non le complexe d’Œdipe qui détermine les relations humaines.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Indéterminés

Quand on s’attache aux personnages d’un roman, c’est annonciateur d’une bonne lecture. J’ai vraiment aimé l’histoire des Stagiaires qui est est une trilogie : Les stagiaires , A durée déterminée et Indéterminés !

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Petite histoire de l’aumônerie de prison (3)

Au XIXème siècle se produit une laïcisation de l’espace pénitentiaire ou comment l’expert se substitue à l’homme d’église. Un texte de Brice Deymié, aumônier national protestant.

Un contenu proposé par Aumônerie protestante des prisons