1er mars 1562. Massacre de Wassy et début des guerres de « religion »

Le massacre de Wassy déclencha immédiatement les Guerres de Religion qui divisèrent l'Europe et opposèrent les armées Catholique et Protestante jusqu'à l'Edit de Nantes signé en 1598 par Henri IV.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 1 mars 2016

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Dès le début de la Réforme, les prédicants parcourent la France, visitent la Champagne et prêchent au péril de leur vie. En dépit des brimades et des persécutions, l’Eglise Réformée de Wassy voit le jour vers la fin de 1561 pour répondre à l’attente de plus d’un millier de personnes qui adhèrent aux idées de la Réforme. Ceci n’est pas pour plaire au Duc de Guise qui réside à Joinville, bourgade toute proche, fief des très catholiques Ducs de Lorraine. François de Guise et le Cardinal de Lorraine n’ont de cesse d’endiguer l’expansion de la Réforme sur ce qu’ils considèrent comme leur domaine, même si Wassy, affranchie en 1258, est une ville royale où un prévôt gouverne et rend justice au nom du roi.

Le Duc de Guise lève une armée de mercenaires, décidé à punir de manière exemplaire les habitants de Wassy qui ont adopté la nouvelle religion. L’Edit de janvier 1561 autorisait pourtant les Huguenots à se réunir hors des murs des villes pour le prêche, mais le Duc semble prêt à passer outre! Le 1er mars 1562, le Duc de Guise se trouve à la messe à Wassy et est gêné par les chants des Protestants qui assistent au culte dans la Grange située à un « trait d’arbalète » de l’église. Il force alors la porte de la Grange où se trouve plus d’un millier de Protestants non armés. […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Le défi de la non-puissance

Les réflexions lumineuses de Jacques Ellul et Bernard Charbonneau sur l'écologie.

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Virages : confinement, désir de changement et monde nouveau

Le théologien suisse Denis Müller a tenu, depuis le début de son confinement, un journal où il a noté ses réactions, ses états d'âme, ses souvenirs, ses goûts artistiques, ses envies. Il s'interroge : dans quel monde voulons-nous vivre demain ?

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Le gospel du mois : « Oh freedom »

Au programme de l'émission Le gospel du mois : "Oh freedom", l'un des negro spirituals qui résume le mieux le message de ces chants d'espérance.

Un contenu proposé par Radio Grille Ouverte

A Nice, « les années joyeuses »

L’exposition du musée Masséna met à l’honneur le parcours de Jean Ferrero, collectionneur et photographe.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville