21 nuits avec Pattie

Caroline, une jeune femme d’une quarantaine d’année, arrive, au cœur de l’été, dans la maison de sa mère, qui vient de mourir et qu’elle ne voyait plus guère. Elle doit organiser les obsèques et souhaite repartir au plus vite.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 12 décembre 2015

Auteur : Dominique Sarda

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Nous sommes à la veille du 15 août dans le midi et les préparatifs de la fête n’en sont pas pour autant ralentis. Caroline est accueillie par Pattie.

Nous retrouvons les frères Larrieu, dans une région qui leur est chère, le Languedoc, qui est leur deuxième lieu d’origine avec les Pyrénées, et qu’ils filment avec amour. D’un certain point de vue, le film dresse le portrait de deux mortes, la mère, mais aussi Caroline, sa fille, qui est comme éteinte, séparée d’elle-même et éloignée de son mari à tout point de vue. La disparition du corps de sa mère amène Caroline à évoluer, elle se rapproche de sa mère en même temps que d’elle-même en retrouvant un imaginaire perdu, le désir et le goût pour la vie.

De fait, il s’agit d’un film sur la parole, Pattie réactive quelque chose en Caroline avec ses récits car elle aime raconter, avec force gouaille, et très crûment, à qui veut bien les entendre, ses aventures sexuelles avec les hommes du coin. L’histoire de Le Clézio tourne aussi autour du langage. A un moment donné, le film bascule légèrement dans une frontière où le réel se mêle à l’onirisme, nous découvrons Mathilde Monnier, la chorégraphe dans un rôle de fantôme étonnant, Denis Lavant en personnage dionysiaque, mais tout ceci dans une grande cohérence. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Dans la même rubrique...

« Etre pasteur au 21e siècle »

L’objectif déclaré de cet ouvrage est de contribuer à réfléchir le pastorat dans le contexte actuel.

Un contenu proposé par LibreSens

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat s'entretient Chad Chenouga réalisateur du documentaire « 3 vies de cinéma » avec Bertrand Tavernier, Bertrand Blier et Patrice Leconte.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Ferdinand Buisson (1841-1932)

Ferdinand Buisson. Qui est-il ? Il revient en France à l'aube de la IIIe république et est l'inspirateur des lois scolaires de Jules Ferry. Il accède aux plus hauts postes et reçoit le Nobel de la Paix en 1927.

Un contenu proposé par Musée protestant

Cherchez d’abord, étude musicale en 2 actes (5)

Grâce à l’analyse d’œuvres musicales du XXe siècle, différentes pistes de réflexion pour chercher la Question.

Un contenu proposé par Pensées d’un musicophile

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast