25 décembre... Canne de Noël : légende et acrostiches

25 décembre… Canne de Noël : la légende

On trouve partout sur le net que « la canne en bonbon de Noël serait originaire des États-Unis. Un confiseur qui habitait dans l’État de l’Indiana voulait faire une confiserie qui serait un peu comme un témoignage à Jésus.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 26 décembre 2016

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Il décida donc de fabriquer des « cannes de Noël » avec différents symboles représentant le Christ. Il commença par fabriquer un bâtonnet de bonbon dur d’un blanc impeccable. Il associait la couleur blanche à la naissance virginale et à la vie sans péché de Jésus. La dureté de la confiserie symbolisait le Roc solide qu’est le Christ.

Le confiseur décida aussi de modeler le bonbon en forme de « J » pour représenter le précieux nom de notre Sauveur : Jésus. Sa forme rappelle aussi la canne du Bon Berger allant chercher ses brebis.
Trouvant que la friandise manquait cependant de couleur et d’originalité, le confiseur décida de lui ajouter des rayures rouges. Il utilisa 3 petites rayures pour représenter les plaies de la flagellation de Jésus (ou de la Trinité) […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

Enorme : une comédie aux accents burlesques

Mais pas seulement ! "Enorme" est un film surprenant et original, qui mérite le détour. Avec Marina Foïs et Jonathan Cohen.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Mignonnes

Premier long métrage de la réalisatrice Maïmouna Doucouré, « Mignonnes » a reçu le Prix de la meilleure réalisation au festival de Sundance 2020.

Un contenu proposé par Pro-Fil

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat présente les films à l'affiche avec notamment "Yalda la nuit du pardon" de Massoud Bakhshi, "La Femme qui s’est enfui" de Hong Sang Soo et s'entretient avec Raphaël Jacoulot pour son film "L’Enfant rêvé".

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

Adieu les cons… pour apprendre à dire « Je t’aime ! »

Après "Au revoir là-haut", "Bernie", ou "9 mois ferme", le nouveau film d'Albert Dupontel - "Adieu les cons" - sort ce mercredi 21 octobre au cinéma.

Un contenu proposé par ArtSpi’in