28 août 1963. « I have a dream »

28 août 1963. « I have a dream »

Martin Luther King prononce le discours qui le rendra célèbre dans le monde entier.

Un contenu proposé par Un jour dans l'histoire

Publié le 28 août 2017

Auteur : José Loncke

Lire directement l’article sur Un jour dans l'histoire

Il déclare devant le mémorial de Lincoln : « Je fais un rêve ! Et ce rêve, c’est qu’un jour tous les hommes se lèveront et comprendront enfin qu’ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères… ».  Prix Nobel de la paix en 1964, cet apôtre de la non-violence a poursuivi toute sa vie sa lutte contre les injustices, les inégalités, la haine… Il a beaucoup gêné. Il l’a payé de sa vie.

Succès et disgrâce

Consacré « homme de l’année », King fait en janvier 1965 la couverture de l’hebdomadaire Time. King poursuit inlassablement son combat. Il s’attaque à la ségrégation à St Augustine en Floride, il est arrêté et incarcéré dans la ville qui n’est autre que le bastion du Ku Klux Klan.
1965 : aux côtés d’autres organisations, le jeune Prix Nobel s’engage pour la revalorisation du droit de vote des Noirs. À cette occasion, il conduit notamment une marche baptisée « Marche pour la liberté» de Selma à Montgomery sur une distance de  […]

Lire la suite sur Un jour dans l'histoire

Dans la même rubrique...

« Le dernier vainqueur »

Le 6ème et dernier tome de la correspondance de guerre d’Henri Nick.

Un contenu proposé par Éditions Ampelos

Thérapie de groupe : Sauveur et fils

Sauveur et fils, c'est l'histoire d'un thérapeute, Sauveur Saint-Yves, un homme qui doute et qui fait des erreurs dans sa stratégie d’accompagnement de ses patients. C’est d’ailleurs tout le sel de cette série.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

« Nézida »

Ce livre met en scène la Drôme protestante au 19eme siècle à travers l'histoire de Nézida, morte en 1884, à l’âge de 28 ans.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

La chronique cinéma de Fréquence protestante

Garance Hayat présente les films à l'affiche avec notamment "Drunk" de Thomas Vinterberg, "A dark dark man" de Adilkan Yerdanov et s'entretient avec Virginie Efira pour le film "Adieu les cons".

Un contenu proposé par Fréquence Protestante